12 heures de live Instagram samedi pour sensibiliser au profilage racial | 24 heures
/panorama

12 heures de live Instagram samedi pour sensibiliser au profilage racial

Sensibiliser les gens aux réalités vécues par la communauté noire lors des interventions policières. C'est le but de la deuxième édition du live «Lumière sur le profilage racial 2», une initiative de la Clinique juridique de Saint-Michel (CJSM) en collaboration de l’humoriste et activiste Renzel Dashington.  

Samedi, de 11h à 23h, des membres de la communauté noire prendront la parole tour à tour sur le compte Instagram @cliniquejuridiquestmichel, à l’image d’un téléthon, pour témoigner du profilage racial qu’ils ont subi au Québec.  

Chaque heure, des intervenants de la CJSM se joindront à l’événement pour fournir des informations juridiques en lien avec les témoignages. Des ambassadeurs et artistes invités par la Clinique seront aussi présents. Les dons du public seront encouragés. 

Renzel Dashington espère pouvoir amasser le plus de fonds possible pour cet organisme. La clinique offre des consultations gratuites d’aide juridique, propose des formations et aide les victimes de profilage racial à entreprendre des démarches juridiques.  

L’avocate en droit criminel et pénal et protection de la jeunesse et vice-présidente de la CJSM, Me Nada Boumeftah, souhaite que l’événement ait un «impact positif, malgré le fait que ce soient des histoires traumatisantes».  

Le live de 12h sera animé par Renzel Dashington depuis les bureaux de la CJSM. Les personnalités publiques Svetlana Chernienko, Tammy Tuesdayz et Laurie (alias Lautotherey) prendront la relève pendant une heure chacune.  

«La femme noire est la personne la plus oppressée. C’est vraiment important pour moi de me battre par rapport à ça», affirme Laurie, qui animera la discussion pendant une heure. Elle espère que sa présence dans le live pourra donner l’exemple et influencer d’autres personnes à élever leur voix quant aux injustices vécues.  

«Moment de guérison» 

«J’ai 44 ans et j’ai dû être arrêté pour des [interpellations] aléatoires plus de 120 fois dans ma vie», explique Renzel Dashington. L’humoriste explique que tous les membres de la communauté noire doivent vivre avec ces «expériences traumatisantes». 

Renzel Dashington

Courtoisie Renzel Dashington

Renzel Dashington

Il s’agit d’un «moment de guérison» pour la communauté, souligne-t-il. «Pour guérir, il faut qu’on ait de la sympathie pour nous-mêmes.» 

L’objectif du live est d’«amener ceux qui ont vécu ces expériences à les partager et à ne pas se sentir seuls», explique Me Nada Boumeftah.  

Me Nada Boumeftah

Courtoisie Nada Boumeftah

Me Nada Boumeftah

Laurie trouve que c’est très important que les personnes noires aient un safe space pour s’exprimer entre eux sur leurs expériences de profilage racial. «C’est plus facile quand c’est avec des personnes qui vivent les mêmes affaires que toi parce qu’elles peuvent relate», raconte-t-elle.   

Renzel Dashington espère que cet événement pourra aussi sensibiliser des personnes blanches à ce que vivent au quotidien les personnes noires à Montréal. Il mentionne que «c’est la job des personnes blanches de convertir d’autres personnes blanches».  

La CJSM organise aussi un concert bénéfice vendredi soir à 21h30 au Club Soda pour financer ses activités. Le rappeur Loud sera notamment présent.  

À VOIR AUSSI

Marché de l'emploi : voici pourquoi ils ont choisi de démissionner

s