Des sportifs de haut niveau veulent être payés en cryptomonnaie | 24 heures
/bref

Des sportifs de haut niveau veulent être payés en cryptomonnaie

SANTA CLARA, CALIFORNIA - NOVEMBER 15: Odell Beckhem Jr. #3 of the Los Angeles Rams warms up before the game against the San Francisco 49ers at Levi's Stadium on November 15, 2021 in Santa Clara, California.   Ezra Shaw/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
AFP

SANTA CLARA, CALIFORNIA - NOVEMBER 15: Odell Beckhem Jr. #3 of the Los Angeles Rams warms up before the game against the San Francisco 49ers at Levi's Stadium on November 15, 2021 in Santa Clara, California. Ezra Shaw/Getty Images/AFP == FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==

  •     La cryptomonnaie devient de plus en plus acceptée à l'international        

  • Cette monnaie hautement volatile intéresse des sportifs de haut niveau et souhaitent recevoir une partie (ou la totalité dans certains cas) de cette façon.        

  • Selon Alexandre Ferreira-Silva, l'argent et la célébrité motive ces athlètes à afficher publiquement leur méthode de paiement        

On le sait, la cryptomonnaie a la cote, mais seriez-vous à l’aise d’être payé de cette façon ? Depuis peu, des sportifs de haut niveau préconisent cette monnaie dotée d’une forte volatilité. Petit tour d’horizon.

• À lire aussi: Squid Game a maintenant sa propre cryptomonnaie (et elle est douteuse)

• À lire aussi: Vous pouvez chauffer votre demeure en minant des bitcoins (si vous êtes patients)

Odell Beckham Jr

SANTA CLARA, CALIFORNIA - NOVEMBER 15: Odell Beckham Jr. #3 of the Los Angeles Rams warms up before a game against the San Francisco 49ers at Levi's Stadium on November 15, 2021 in Santa Clara, California.   Ezra Shaw/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==

AFP

SANTA CLARA, CALIFORNIA - NOVEMBER 15: Odell Beckham Jr. #3 of the Los Angeles Rams warms up before a game against the San Francisco 49ers at Levi's Stadium on November 15, 2021 in Santa Clara, California. Ezra Shaw/Getty Images/AFP == FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==

Le receveur des Giants, connu sous son surnom OBJ, a paraphé lundi un contrat d’un an d’un montant total de 4,5M$, en valeur de Bitcoin, une première dans cette ligue.

Aaron Rodgers

Aaron Rodgers

AFP

Aaron Rodgers

L’un des meilleurs quarts arrière de la Ligue nationale de football (NFL) a demandé au début du mois de novembre d’avoir une partie de son salaire en bitcoin. «Je crois au bitcoin et en son avenir. C’est pourquoi je me suis associé avec Cash app pour prendre une portion de mon salaire en bitcoin aujourd’hui», avait-il gazouillé.

On ne sait pas quel montant il obtiendra. Tout ce que l’on sait, c'est qu’il gagnerait environ 33,5 millions de dollars américains par année.

Trevor Lawrence, Russell Okung et l’agent libre Sean Culkin, tous trois footballeurs, sont aussi payés en partie en bitcoin.

Russell Okung

AFP

Russell Okung

Même une étoile montante au basketball

Cade Cunningham

AFP

Cade Cunningham

Au basketball, Cade Cunningham, vedette montante et ancien choix de premier tour au total, se serait entendu avec la compagnie BlockFi pour obtenir son bonus en bitcoin.

En avril, les Kings de Sacramento, est devenue en avril la première équipe à offrir le bitcoin comme mode de paiement à leurs joueurs et employés.

Lionel Messi

Lionel Messi

AFP

Lionel Messi

En septembre, le Paris Saint-Germain, l’une des équipes de soccer les plus connues mondialement, a remis à la superstar argentine Lionel Messi des «fans tokens», les jetons numériques (NFT) de l’équipe, lors de la signature de son contrat.

Selon la presse espagnole, la prime à la signature globale du transfert pourrait s’élever à 30 millions d’euros.

Rien au hockey ni au baseball

Selon le site Buybitcoinworldwide, aucun joueur de la Ligue nationale de hockey ni de la Ligue majeure de baseball ne serait payé de cette façon.

Petite exception en Europe où un joueur de la ligue professionnelle de hockey au Danemark a choisi, en 2017, d’être payé en bitcoin. À titre de rappel, un bitcoin valait 3 fois moins cher qu'aujourd'hui (17,956USD c. 57499 000 USD).

Un coup de pub et d’argent

Alexandre Ferreira-Silva

Courtoisie

Alexandre Ferreira-Silva

Qu’est-ce qui pourrait motiver ces sportifs de haut niveau à faire opter pour ce mode de paiement? Selon Alexandre Ferreira-Silva, CPA et président-fondateur de Crypto impôt, un cabinet spécialisé en cryptomonnaie, la réponse est simple : se publiciser... et faire de l’argent.

«En toute transparence, ils font ça pour une question de publicité pour grandir leur marque. Rien ne les empêche d’aller acheter de la cryptomonnaie lorsqu’ils reçoivent leur paye», concède-t-il.

«Au niveau fiscal, qu’ils soient payés en argent canadien ou en bitcoin, il y a une valeur», dit-il. La différence avec le bitcoin est que sa valeur peut augmenter ou diminuer, tient-il à préciser.

Selon lui, ces athlètes sont suivis par de nombreuses personnes. «Il y a une question de sport, mais aussi de partenariat », enchaine-t-il. Dans le cas d’Aaron Rodgers ou d’OBJ, l’expert souligne la présence d’ententes entre les sociétés et les joueurs vedettes. Dans la plupart des cas, plus il y a de gens qui utilisent les services de cryptomonnaie, plus les sportifs font de l’argent.

s

Sur le même sujet