Les succursales de la SAQ risquent-elles de manquer de vin? On vous explique | 24 heures
/bref

Les succursales de la SAQ risquent-elles de manquer de vin? On vous explique

Image principale de l'article Les succursales risquent-elles de manquer de vin?
Marc Vallières/Agence QMI
  • Les quelque 800 employés des centres de distribution de la SAQ ont suspendu leur grève illimitée.

  • Les livraisons vers les restaurants, les bars, les épiceries, les dépanneurs et les entrepôts ont été suspendues.   

  • Cela risque d’affecter le nombre de produits disponibles en succursales.   

Dépêchez-vous d’acheter votre vin pour la fin de semaine: même si la grève illimitée des employés des centres de distribution de la Société des alcools du Québec (SAQ) a été suspendue hier soir, elle risque de provoquer des délais de livraison dans les succursales de la société d’État.

• À lire aussi: Les prix explosent au Québec avec la pire hausse de l'inflation en 30 ans

La grève a déjà eu des effets au Québec, alors que le ravitaillement en bouteilles des succursales de la SAQ était interrompu. Déjà, des files d'attente ont pu être observées devant des succursales mardi, tandis que certaines tablettes étaient dégarnies.

La société d’État a d’ailleurs averti que des pénuries de produits risquaient de survenir, une situation peu enviable à l’approche de la période des Fêtes.

Ce n'est pas tout: le débrayage a coupé l’approvisionnement des restaurants, des bars, de même que des épiceries et des dépanneurs, vers qui les livraisons se sont temporairement arrêtées lundi. 

Comme les employés des succursales ne font pas partie du même syndicat que les travailleurs des entrepôts, ces dernières sont demeurées ouvertes. Le site transactionnel en ligne a également toujours été fonctionnel.

Pourquoi la grève a-t-elle été suspendue? 

Le Syndicat canadien de la fonction publique a expliqué vouloir ainsi donner une chance aux pourparlers à la table de négociation.

«Nous ne voulons pas prendre les clients de la SAQ en otage et puisque nous voyons finalement des avancées à la table de négociation, nous acceptons de suspendre la grève pour quelques jours afin de donner une dernière chance aux pourparlers», a exprimé le conseiller syndical Michel Gratton par communiqué.

En échange de cette trêve, la SAQ s’est engagée à fournir au syndicat les emplacements de tous ses entrepôts, de façon à éviter que des travailleurs de remplacement soient appelés à remplacer les syndiqués.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a affirmé que la SAQ avait l’intention d’utiliser des travailleurs externes (scabs) pour justifier le déclenchement de la grève générale illimitée. Les employés des entrepôts de la SAQ sont sans contrat de travail depuis le 1er avril dernier.

• À lire aussi: Grâce au printemps érable, les étudiants économisent aujourd’hui 1700$ par année

Grève-surprise la semaine dernière  

Une grève-surprise de 24 heures déclenchée la semaine dernière avait fait annuler toutes les livraisons, ce qui avait causé des retards les journées suivantes.

«On va essayer de trouver un terrain d’entente très rapidement. On n’a pas envie de priver les gens d’alcool», avait indiqué le conseiller syndical du SCFP, Michel Gratton, en entrevue au Journal.

— Avec des informations du Journal