Decentraland : un «terrain» virtuel vendu 3 millions $ dans un univers numérique | 24 heures
/portemonnaie

Decentraland : un «terrain» virtuel vendu 3 millions $ dans un univers numérique

Image principale de l'article Un «terrain» virtuel vendu 3 millions $
Photo : Decentraland

Croyez-le ou non, une entreprise canadienne vient de débourser trois millions de dollars pour s’offrir 565 mètres carrés de «terrain» dans Decentraland, un monde parallèle numérique. Vous avez bien lu.

• À lire aussi: Cryptomonnaie et bitcoins : 10 choses à savoir sur l’origine de cette monnaie numérique

• À lire aussi: Dites bonjour à NYCCoin, la cryptomonnaie de New York

Il n’y a donc pas que dans la réalité que les prix de l’immobilier donnent envie de pleurer : la compagnie canadienne Tokens.com, qui se spécialise en investissement virtuel, notamment sous la forme de NFT, vient d’acheter un «terrain» composé de 116 «parcelles» - l'unité de mesure de la plateforme - dans Decentraland, l’un des premiers exemples de métavers. 

Pour se faire, l’entreprise a dû débourser 618 000 «MANA», la cryptomonnaie officielle de Decentraland, qui équivaut à la coquette somme de 2,4 millions de dollars américains, soit environ 3 millions de dollars canadiens. Il s’agit de la plus grosse transaction jamais réalisée dans l’univers de l’immobilier numérique jusqu’à présent. 

Capture d'écran: Facebook

Dans sa définition la plus simple, un métavers est un monde virtuel et en trois dimensions qui reprend la forme du monde physique. C’est un lieu accessible en ligne où les utilisateurs interagissent entre eux avec un avatar.

Ce sont ces univers parallèles que veulent développer des compagnies comme la maison mère de Facebook, Meta, ou encore Microsoft. Dans certains de ces univers, comme dans Decentraland, il est possible d’acheter de la marchandise virtuelle à l’aide de cryptomonnaie, et même des «terrains».

Comment ça marche ?

Il faut comprendre que les métavers seront développés comme la société réelle, mais dans des univers parallèles. Il s’y développera une économie, une géographie, et une société propre à chaque univers, mais en ligne. 

Decentraland est donc un des premiers exemples de ce type de métavers. En plus de pouvoir jouer dans un casino virtuel, acheter des œuvres d’art ou du linge en NFT, la plateforme permet aussi d’acheter de l’espace dans son univers. 

Cet espace virtuel est divisé en 90 000 «parcelles», qui équivalent chacune à environ 5 mètres carrés virtuels. Comme en immobilier traditionnel, il est possible d’acheter une, ou plusieurs de ces parcelles pour en faire un terrain, sur lequel il est ensuite possible de développer le projet de son choix. La différence est qu’ici, votre projet sera créé virtuellement en NFT. 

Capture d'écran: Decentraland

Par exemple, si vous voulez construire une salle d’exposition de vos œuvres d’art virtuelles, vous pouvez le faire. Il faut «simplement» que vous dessiniez votre salle d’exposition et que vous en fassiez un NFT.

Toutes les transactions dans Decentraland se font en MANA, sa cryptomonnaie officielle. Pour vous donner une idée, un MANA équivaut actuellement à environ 6 dollars canadiens et elle en valait environ 5 quand Tokens.com a acheté son «terrain» hier. 

• À lire aussi: Le mystérieux acheteur de l’unique copie de l’album de Wu-Tang Clan saisi par la justice en 2018 a été révélé

• À lire aussi: Des NFT plus écoresponsables, ça existe!

Pourquoi acheter un terrain virtuel ?

Depuis que Facebook a changé de nom pour Meta dans le but de cristalliser son intention de développer un énorme métavers, l’intérêt pour tout ce qui touche ces univers parallèles a explosé, tout comme la valeur de ce qui s’y trouve. 

Par exemple, plusieurs grandes marques de vêtement ont manifesté leur intérêt pour ces univers. Nike a notamment annoncé avoir créé son propre monde, Nikeland, dans lequel est possible de participer à différentes compétitions sportives et d’acheter des produits de la marque pour habiller son avatar. 

Capture d'écran: Nikeland

Tokens.com a donc vu cet engouement comme une occasion en or et a acheté ledit terrain, qui se trouve dans le Fashion Street District de Decentraland. L’entreprise espère que son terrain sera éventuellement loué ou acheté par des grandes marques de la mode pour y tenir des défilés et y développer des commerces en ligne.

D’ailleurs, comme la valeur des terrains de Decentraland a triplé dans la dernière année, il y a fort à parier que son investissement prendra de la valeur au fur et à mesure que se développeront les métavers. 

Capture d'écran: Decentraland

Comment acheter un terrain ?

1- Acheter des MANA auprès d’un courtier de cryptomonnaie en ligne.

2- Se rendre sur le Marketplace de Decentraland. 

3- Choisir son terrain à l’aide de la carte fournie

4- Acheter

Et le tour est joué.