Il sera maintenant interdit de capturer le requin-taupe bleu, une espèce en danger au niveau mondial | 24 heures
/environment

Il sera maintenant interdit de capturer le requin-taupe bleu, une espèce en danger au niveau mondial

Image principale de l'article Bientôt interdit de capturer le requin-taupe bleu
AFP
  •     Le requin-taupe bleu, l'espèce de requin la plus rapide au monde, est en danger au niveau mondial.        

  

  • On le retrouve notamment dans l’Atlantique Nord et pas trop loin de chez nous, dans le golfe du Saint-Laurent (entre le Québec et Terre-Neuve).         

  • Une commission internationale, dont le Canada fait partie, règlementera dès 2022 la capture requin-taupe bleu du Nord Atlantique.        

La capture du requin-taupe bleu du Nord Atlantique sera interdite à compter de 2022 par de nombreux pays, dont le Canada, dans le but de sauver cette espèce en danger.

• À lire aussi: Vous ne devriez pas plonger vos homards vivants dans l’eau bouillante, ils ressentent de la douleur

• À lire aussi: Protection des animaux: des activistes font irruption dans le restaurant Au Pied de Cochon

Les nations membres de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (CICTA), c'est-à-dire les pays pêchant dans l'Atlantique Nord, se sont entendues sur cette mesure mardi pour mettre fin à la surpêche de cette espèce et lui permettre de se régénérer dans les 50 prochaines années. 

Dès 2022, les pêcheurs ne pourront plus conserver à bord, transborder et débarquer (en totalité ou en partie) des requins-taupes bleus de l’Atlantique Nord. À partir de 2023, les pêcheurs ne seront autorisés à garder ces requins que dans des conditions strictes.

Les scientifiques demandaient qu'on prenne action pour protéger cette espèce depuis plus de quatre ans.

Le Canada avait déjà fait un pas dans cette direction l'an dernier en interdisant la rétention de cette espèce dans ses pêches nationales.

C'est quoi, un requin-taupe bleu du Nord Atlantique?

Le requin-taupe bleu, qu’on appelle aussi requin mako, est le plus rapide au monde. On le retrouve notamment dans l’Atlantique Nord et pas trop loin de chez nous, dans le golfe du Saint-Laurent (entre le Québec et Terre-Neuve). 

AFP

On ne sait pas précisément combien il y en a dans l'Atlantique Nord, mais deux études canadiennes ont conclu que sa population est en déclin depuis les 40 dernières années. 

Selon Pêches et Océans Canada, deux facteurs expliquent son déclin:  

  1. La capture des jeunes requins âgés de trois à 11 ans, ce qui nuit à son renouvellement à court et moyen terme.  
  2. La prise accessoire dans les pêches commerciales à la palangre, un engin de pêche qui peut capturer par erreur ce requin alors qu'on cherche plutôt à attraper d'autres espèces marines. C’est la principale cause de mortalité en eaux canadiennes et dans l’ensemble de l’aire de répartition du requin-taupe bleu.  

Quotas pour le thon

AFP

Des nouveaux quotas ont été adoptés pour d’autres espèces lors de cette convention :  

  • 62 000 tonnes pour le thon obèse; 
  • 110 000 tonnes pour l’albacore;  
  • 36 000 tonnes pour le thon rouge.  
s