OD n’a jamais produit autant de couples et c’est (peut-être) grâce à la pandémie | 24 heures
/bref

OD n’a jamais produit autant de couples et c’est (peut-être) grâce à la pandémie

Ça y est, la 15e saison d’Occupation double vient de se terminer. Un constat s’impose: plusieurs couples se sont formés lors des deux saisons tournées en pandémie... et ce n’est peut-être pas juste un hasard.  

• À lire aussi: Un lecteur de glycémie (conçu pour les diabétiques) pour contrôler son poids?

Concentrons-nous d’abord sur la saison qui vient de se terminer. Deux couples se sont (officiellement) formés au pied des Rocheuses: Ines et Stevens, les grands gagnants d'OD dans l’Ouest, et Lucas et Amélie, qui ont été écartés de la finale par les autres candidats. Et que dire de la bromance incontestable entre les gars! 

Ce n’est pas tout: deux autres duos ont atteint la finale de l’émission. Il y a d’abord Robin et Marilou, qui ont confié se fréquenter de façon exclusive à l’émission La semaine des 4 Julie. Il y aussi Fred et Audrey, qui souhaitent apprendre à mieux se connaître avant de décider s’ils seront un couple ou des amis. 

Selon un recensement (non scientifique), seul un couple formé lors des 13 éditions prépandémie tient toujours. Il s’agit de Claudie et Mathieu (OD Afrique du Sud), qui sont même fiancés. 

s

Et avant que vous nous lanciez des tomates, oui, on a exclu les couples qui se sont formés une fois l’aventure terminée. 

• À lire aussi: L’influenceuse Claudie Mercier explique pourquoi elle a finalement décidé de se faire vacciner

C'est bien beau tout ça, mais qu'est-ce que la pandémie vient faire là-dedans?     

Tous ces mois isolés les uns des autres pourraient avoir un lien avec la multiplication des liens amoureux, avance la sexologue et psychothérapeute Caroline Messier-Bellemare.  

«Quand on est privé de quelque chose, on a tendance à l’apprécier encore plus», souligne-t-elle. La pandémie a changé notre «rapport de consommation à l’autre», juge-t-elle. On miserait davantage sur la qualité des moments plutôt que la quantité. 

• À lire aussi: Des réponses à 9 questions qu’on se pose tous sur l’asexualité

Et ça pourrait aussi être vrai pour les candidats d’OD. Tous ces couples qui se sont formés, ça pourrait dénoter «un désir des gens de s’engager qui n’était peut-être pas exprimé de la même façon avant».  

OD Chez Nous, diffusée l’an dernier, est d’ailleurs une cuvée record. Stacey et James, Julie-Anne et Jordan, Vincent et Noémie (les grands gagnants), en plus de Carl et Andréanne sont encore en couple, plus d’un an après la fin de l’aventure. Ces derniers ont d’ailleurs récemment annoncé que le premier bébé OD verra le jour au printemps 2022. 

Même si les candidats n’oublient pas le jeu (et le prix remis au couple gagnant), ils pensent beaucoup plus à l’amour, affirme Caroline Messier-Bellemare. Ça va au-delà du jeu de séduction comme on l’a toujours connu. «On est plus près de l’Amour est dans le pré», lance-t-elle en riant. 

C’est un peu comme un après-guerre, ajoute-t-elle. Après avoir vécu une situation intense, on mise sur les projets afin d’avoir «quelque chose de tangible et de durable». Pour certains, ça peut être la recherche du prince charmant.