Bonne nouvelle: année record pour la croissance des énergies renouvelables | 24 heures
/environment

Bonne nouvelle: année record pour la croissance des énergies renouvelables

Image principale de l'article Les énergies vertes prospèrent sur la planète
AFP
  •  Un nombre record de nouvelles installations de production d'énergie propre ont poussé en 2021.   

  • Elles sont principalement sous forme d'éoliennes et de panneaux solaires.   

  • La capacité de production d'énergie verte pourrait dépasser les secteurs des combustibles fossiles et du nucléaire combinés d'ici 2026.  

La croissance de l'électricité renouvelable s'accélère à un rythme record dans le monde entier. Éoliennes, panneaux solaires, biocarburants: jamais autant de nouvelles installations de production d'énergie propre ne sont apparues qu’en 2021, signale l’Agence internationale de l’énergie.

«C’est très positif ce qui arrive. Malgré la pandémie et l’augmentation des coûts des matières premières pour construire les infrastructures, on constate qu’il y a une volonté de se tourner vers l’énergie renouvelable», reconnaît le professeur de sociologie et membre de la Chaire de recherche sur la transition écologique de l’UQAM, Éric Pineault.

Pas moins de 290 gigawatts de nouvelles capacités de production d’énergie propre ont été implantés dans le monde cette année, principalement sous forme d'éoliennes et de panneaux solaires. 

Un ingénieur marche à côté de panneaux solaires sur le site de la National Thermal Power Corporation (NTPC) au parc solaire de Bhadla, au nord de l'Inde, un des quatre pays où la hausse des capacités de production d’énergie renouvelable a été la plus importante cette année.

AFP

Un ingénieur marche à côté de panneaux solaires sur le site de la National Thermal Power Corporation (NTPC) au parc solaire de Bhadla, au nord de l'Inde, un des quatre pays où la hausse des capacités de production d’énergie renouvelable a été la plus importante cette année.


Une telle puissance permettrait d’alimenter entre 90 et 200 millions de foyers en électricité annuellement.

Si la tendance se maintient, la capacité de production d'énergie verte dépassera d'ici 2026 celle des secteurs des combustibles fossiles et du nucléaire combinés, peut-on lire dans le rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) publié le 1er décembre. 

• À lire aussi: Des médecins exigent la carboneutralité dans le système de santé d'ici 2040

Dans les cinq prochaines années, donc, la capacité mondiale d'électricité renouvelable devrait augmenter de plus de 60% par rapport à celle de 2020. «Un record», souligne l’AIE.

Énergies compétitives 

La Chine, l’Inde, les États-Unis — qui sont aussi les trois plus grands émetteurs de CO2 — et l’Europe représentent à eux seuls 80% de la hausse des capacités de production d’énergie renouvelable dans le monde. 

• À lire aussi: En pleine COP, la Chine augmente sa production de charbon

Cette percée est en partie attribuable à la «diminution constante du coût de production dans l’éolien et le solaire», commente le chercheur à l’Institut des sciences de l'environnement de l’UQAM, Charles Séguin.

Et ce, même si la pandémie a fait exploser le prix des matières premières pour la construction des nouvelles installations.

«Ces énergies deviennent donc compétitives sur le marché», poursuit l’expert, surtout «avec la tarification du carbone qui fait augmenter le prix de l’électricité» des gros émetteurs de CO2.

Le Canada dans tout ça? 

Le professeur Pineault, lui, y voit également le fruit d’une volonté politique.

«Ça ne suffit pas d’annoncer des cibles de réduction de gaz à effet de serre. Encore faut-il que des politiques publiques soient mises en œuvre pour les atteindre», dit-il. 

Les manifestations pour dénoncer le projet d'oléoduc Trans Mountain acheté par le gouvernement fédéral se sont multipliées dans les dernières années.

Joël Lemay / Agence QMI

Les manifestations pour dénoncer le projet d'oléoduc Trans Mountain acheté par le gouvernement fédéral se sont multipliées dans les dernières années.


Il déplore par ailleurs que le gaz naturel est le secteur de l’énergie qui a le plus prospéré au Canada depuis 2015, année de l’élection des Libéraux de Justin Trudeau.

«On a de la place pour un développement beaucoup plus massif de l’énergie renouvelable au pays», fait pourtant valoir l’expert. «Les Prairies devraient être le paradis du solaire et de l’éolien. Notre géographie n’est pas un problème. Ça bloque plus au niveau des volontés politiques.»

Sur le même sujet