La déneigeuse émet autant de CO2 que 1000km de voiture | 24 heures
/environment

La déneigeuse émet autant de CO2 que 1000km de voiture

Image principale de l'article La déneigeuse pollue autant que 1000km de voiture
Joël Lemay / Agence QMI
  • Le déneigement professionnel est l'option la plus polluante.


  • La pelle et la souffleuse électrique sont les options les moins polluantes.


  • Il existe d'autres façons de réduire son empreinte carbone liée au déneigement.


Le Québec a reçu une première grosse bordée de neige cette nuit, signifiant bien sûr le besoin de déblayer son entrée. Le sport national des Québécois est toutefois très polluant dès qu’on troque la pelle pour la machinerie. Quelle est la meilleure option? On en a discuté avec une firme en expert-conseil environnemental. 

• À lire aussi: [VIDÉO] Voici comment je suis devenu déneigeur sans aucune formation

• À lire aussi: Josianne Berthiaume, la déneigeuse de 19 ans aux 15 000 abonnés TikTok

Il va sans dire que la bonne vieille pelle est la solution la plus écologique. Mais tout le monde n’a pas la possibilité de l’utiliser, que ce soit pour des raisons de forme physique, de mobilité, de temps ou d’espace.  

On a donc demandé à la firme en expert-conseil environnemental LCL-Génie, Environnement & développement durable quelles sont les options. L’entreprise a calculé la quantité de CO2 (en kg) émis pour une année de déneigement professionnel, comparée à une année de déneigement à la souffleuse à essence, la souffleuse électrique et la pelle. 

Le poids change selon la ville en raison de la neige qui se fait plus abondante à certains endroits du Québec. Voici les résultats.    

Entreprise de déneigement   

Il s'agit, sans contredit, de la méthode la plus polluante. Une déneigeuse consomme souvent plus de 30 litres par heure d’utilisation, indique le directeur du développement durable de LCL-Génie, Luc Baillargeon. L’équipement lourd peut passer jusqu’à trois fois par jour de tempête. 

  • Québec : 160 kg   
  • Montréal : 120 kg   
  • Trois-Rivières : 156 kg   
  • Gatineau : 114 kg   
  • Chicoutimi: 151 kg   

150 kg de CO2 équivalent aux émissions d’une voiture qui roulerait 1000 km. En plus d’être l’option la plus polluante, c’est aussi la plus chère avec le coût des contrats qui augmentent chaque année. 

Souffleuse à essence 

La souffleuse à essence est la seconde option la plus polluante, mais elle le serait environ trois fois moins que le déneigement professionnel et peut vous être utile pendant de nombreuses années après son achat.   

  • Québec : 55 kg   
  • Montréal : 40 kg  
  • Trois-Rivières : 52kg  
  • Gatineau : 38 kg         
  • Chicoutimi : 50 kg   

Souffleuse électrique   

Les émissions de CO2 sont négligeables et donc non calculées pour cette souffleuse, car l’énergie utilisée pour son fonctionnement provient de l'hydroélectricité. 

«C’est pas encore aussi performant qu’à l’essence, mais c’est pas mal mieux depuis les dernières années», estime M. Baillairgeon. Son coût est aussi de moins en moins élevé vis-à-vis la souffleuse à essence.  Il s’agit donc d’une option sérieuse à considérer si l’espace que vous devez déneiger est relativement petit. 

Pelle à main   

La bonne vieille pelle, vous vous en doutez, n’émet aucun CO2 et la seule chose que vous brûlez sont des calories, en plus de faire de l'activité physique!   

Cependant, c’est plus facile à dire qu’à faire. Un petit balcon montréalais est pas mal moins exigeant à déblayer qu’une entrée de résidence privée avec plusieurs voitures.  

Pour une personne à mobilité réduite, ce n'est pas aussi simple que ça aussi. Par chance, plusieurs arrondissements de Montréal proposent un service de déneigement avec l’aide d’organismes communautaires

Peut-on contribuer autrement ?   

  • Ne déblayez pas votre entrée au complet, c’est inutile. «Les gens ont souvent le réflexe de déneiger  à 100% la superficie de leur entrée, mais si t’as environ quatre places et seulement deux voitures, c’est peut-être pas nécessaire», juge le directeur en développement durable. Cet espace gagné peut être aussi utilisé pour y déposer la neige.  
  • Laisser un couvert de neige peut éviter de contribuer davantage aux inondations qui sont plus fréquentes à la fin de l'hiver. «La neige peut servir de tampon naturel pour réduire le ruissellement. Ça va retenir un peu les eaux avant de les envoyer vers les égouts fluviaux», explique-t-il.    

Méthodologie utilisée par LCL-Génie, Environnement & développement durable: 

Les temps de déneigement ont été estimés pour une aire de stationnement de 2 à 4 voitures.  

Entreprise de déneigement : consommation 30L/h. 3 minutes par passage (incluant transport). 2 passages pour plus de 10 cm. 1 passage pour 5 à 10 cm. 1 passage pour chaque 4 jours de 0 à 5 cm. Calculé selon le nombre de jours de précipitations et la quantité tombée par ville.   

Souffleuse à essence : consommation 2L/h, 10 à 30 minutes par passage. 3 passages pour 2 jours de plus de 10 cm. 3 passages pour 4 jours de 5 à 10 cm. 1 passage pour 5 jours de 0 à 5 cm. Calculé selon le nombre de jours de précipitations et la quantité tombée par ville.   

Les données climatiques sont de la période 1981-2010 d’Environnement Canada. 

Sur le même sujet