60 ans et plus, travailleurs de la santé: voici qui pourra recevoir une 3e dose au Québec | 24 heures
/bref

60 ans et plus, travailleurs de la santé: voici qui pourra recevoir une 3e dose au Québec

Image principale de l'article Voici qui pourra recevoir une 3e dose au Québec
Photo Stevens LeBlanc
  • Les travailleurs de la santé, les personnes atteintes d'une maladie chronique et les femmes enceintes peuvent demander une dose de rappel.

  • Les personnes de 60 ans et plus pourront recevoir une dose de rappel, mais en janvier seulement.

  • Le nouveau et inquiétant variant Omicron ne circule toujours pas au Québec.

Les Québécois âgés de 60 ans et plus et les travailleurs de la santé pourront bientôt obtenir une dose de rappel d'un vaccin contre la COVID-19. Voici tout ce qu'il faut savoir sur les troisièmes doses au Québec.

• À lire aussi: Les partys de Noël de 20 personnes vaccinées permis dès le 23 décembre

Qui peut recevoir une dose de rappel?  

Les travailleurs de la santé pourront recevoir une troisième dose de vaccin, tout comme les personnes atteintes d'une maladie chronique et les femmes enceintes. Toutes ces personnes peuvent prendre rendez-vous pour leur dose de rappel dès maintenant, a annoncé mardi le ministre de la Santé, Christian Dubé. 

Des doses de rappel seront également administrées dans les communautés isolées et éloignées. 

Rappelons qu’un intervalle de six mois est nécessaire avant de pouvoir recevoir une dose de rappel.  

• À lire aussi: Quels risques? Quelles précautions? Voici comment gérer les partys des Fêtes avec des non-vaccinés

Et qu'en est-il des personnes de 60 ans et plus?   

Les personnes de 60 ans et plus pourront recevoir une dose de rappel, mais en janvier seulement. 

Québec presse d'ailleurs les 70 ans et plus d'aller chercher leur troisième dose de vaccin. 

Le variant Omicron ne circule pas au Québec    

Le nouveau variant Omicron ne circule toujours pas au Québec, s'est réjoui le ministre Dubé. 

Tous les cas qui ont été rapportés le 30 novembre dernier ont été criblés et, parmi l'ensemble de ces cas, aucun n'était lié à Omicron.  

À l'heure actuelle, la situation au Québec «n’est pas inquiétante», a-t-il insisté.