Éducatrices, concierges, cuisinières: voici combien gagnent les employés des CPE | 24 heures
/bref

Éducatrices, concierges, cuisinières: voici combien gagnent les employés des CPE

Image principale de l'article Voici combien gagnent les employés des CPE
Photo René Leclerc

Ça y est: le gouvernement du Québec s’est entendu avec les trois syndicats représentant les employés en CPE. Et alors que les détails des ententes ne sont toujours pas connus, on s’est demandé à quoi ressemble le salaire des éducatrices, des cuisinières et des préposés à l’entretien dans les CPE. Tour d’horizon.

Une éducatrice, ça gagne combien?  

Le 14 octobre dernier, le gouvernement du Québec avait annoncé une hausse de 17% des salaires horaires des éducatrices dans les centres de la petite enfance (CPE) de la province, qui se situeraient maintenant entre 20,96$ et 27,76$. Avant cette hausse annoncée, une éducatrice gagnait 19$ au premier échelon et 25,18$ au dernier.  

Mais la suite du déclenchement de la grève générale illimitée le 1er décembre dernier par les employés affiliés à la CSN, le gouvernement avait bonifié son offre aux éducatrices: il aurait proposé une augmentation salariale entre 18% et 23%. Une telle hausse signifierait, selon le gouvernement Legault, que le salaire horaire de certaines éducatrices qualifiées pourrait dépasser les 30$.  

Et qu’en est-il du personnel de soutien?  

Or, le point de discorde entre les deux partis se situait ailleurs. Les syndicats demandaient notamment que les employés de soutien reçoivent une augmentation salariale comparable à celle des éducatrices. Ils auraient demandé des augmentations importantes, de 13% à 14% pour la CSQ et de 17% à 20% pour la CSN. 

• À lire aussi: Voici comment les parents (ou plutôt les mères) se débrouillent avec la grève dans les CPE

Le premier ministre François Legault ne semble pas prêt à répondre à cette demande.  

• À lire aussi: Voici combien gagnent les employés en restauration

• À lire aussi: Depuis hier, les Québécoises travaillent «gratuitement» à cause de l'iniquité salariale

«Le problème, ce n’est pas les éducatrices, c’est que les syndicats nous demandent les mêmes augmentations pour les employés de soutien, par exemple, les personnes qui font la cuisine ou qui font le ménage. Pour nous, c’est inacceptable», soutenait le premier ministre, dans les couloirs de l’Assemblée nationale, la semaine dernière. 

François Legault

Photo Stevens LeBlanc

François Legault

Les syndicats et le gouvernement en sont finalement arrivés à des ententes, dont les détails ne sont pas encore connus. Elles doivent maintenant être présentées par les centrales syndicales à leurs membres.

• À lire aussi: Une mairesse ou un maire, ça gagne combien? Et un conseiller ou une conseillère?

• À lire aussi: Combien gagne notre premier ministre?

Mais à l’heure actuelle, combien gagnent les employés de soutien dans les CPE? Voici un aperçu des salaires qui leur sont offerts:  

Une préposée (concierge)  

Le salaire d’un préposé ou d’une préposée à l’entretien dans un CPE est de 15,92$, peu importe son ancienneté. 

La FIPEQ, l’un des syndicats qui représentent les employés en CPE, demande que le salaire maximal soit de 18,27$, soit 14% de plus. Le Conseil du trésor proposerait 17,45$, soit une augmentation de 9%, selon le syndicat.  

Une cuisinière  

Au premier échelon, une responsable en alimentation ou cuisinière empoche 17,68$ contre 20,67$ au dernier échelon. 

La FIPEQ réclame que le salaire maximal soit haussé à 23,72$ de l’heure. Le Conseil du trésor serait prêt à accorder un maximum de 22,59$, affirme le syndicat. 

Une aide-éducatrice  

Pour cet emploi, le revenu fluctue entre 16,16$ au premier échelon et 17,75$ au dernier échelon.  

Adjointe administrative   

Au premier échelon, le salaire est de 19$ et il plafonne à 25,18$ au dernier échelon.  

Secrétaire-réceptionniste   

Dans un CPE, une secrétaire-réceptionniste fera entre 16,24$ et 18,41$.  

La FIPEQ demande une augmentation du salaire maximal à 21,12$. Le Conseil du trésor offrirait 20,18$, selon le syndicat.