Votre vie sexuelle va-t-elle changer avec la grossesse? Probablement, mais ce n'est pas une mauvaise chose. | 24 heures
/panorama

Votre vie sexuelle va-t-elle changer avec la grossesse? Probablement, mais ce n'est pas une mauvaise chose.

s

BILLET - Les Québécois se sont offert un baby-boom dans les derniers mois! Pour preuve : en juin 2021, il s’est vu plus de naissances que dans n’importe quel mois des huit dernières années, selon l’Institut de la statistique du Québec. On peut donc supposer qu’entre deux changements de couche, plusieurs personnes se questionnent présentement sur leur nouvelle réalité sexuelle... À la rescousse de l’intimité des nouveaux parents!

• À lire aussi: La vie amoureuse et sexuelle d’une personne handicapée, à quoi ça peut ressembler?

L’arrivée d’un enfant bouscule les habitudes d’un couple, et ce, dès sa conception. « Ça varie vraiment d’une personne à l’autre, mais le premier trimestre peut entrainer une diminution de la libido, à cause de tous ses symptômes », m’explique la sexologue Shanie Lapointe, spécialisée en périnatalité. Le désir peut ensuite revenir en force au deuxième trimestre... Avant de replonger vers la fin de la grossesse, qui engendre plus de lourdeur physique et de fatigue.

Pendant ce temps-là, qu’en est-il pour le ou la partenaire de la personne qui porte l’enfant ? Eh bien, il faut savoir que les études portent principalement sur les couples hétérosexuels. Et elles indiquent que plus la grossesse avance, plus le pourcentage d’hommes qui ne sont plus attirés par leur partenaire augmente... 

Selon Shanie Lapointe, il leur est parfois difficile de concilier l’identité d’amante, de femme et de mère. Idéalement, les conjoints parleraient ouvertement de leur état, de leurs doutes et de leurs peurs. Communiquer, c’est essentiel pour préserver l’intimité.

• À lire aussi: Des filles retirent leur propre stérilet sur TikTok

• À lire aussi: Voici comment votre vie sexuelle pourrait être plus écolo

Mythes en série

Ensuite, la sexualité des futurs et nouveaux parents entraine toute une série de mythes. J’en ai soumis quelques-uns à la sexologue Shanie Lapointe. 

1- On peut blesser le fœtus en faisant l’amour

C’est faux, selon la sexologue spécialisée en périnatalité. Le bébé est parfaitement protégé là où il est. Il sentira tout au plus un mouvement semblable à celui ressenti lorsque la personne qui le porte se déplace. 

2- Il faut attendre au moins six semaines après l’accouchement avant une nouvelle pénétration vaginale

La sexologue m’explique qu’on a longtemps proposé ce laps de temps aux nouveaux parents, mais que les médecins parlent plutôt de deux semaines, aujourd’hui. «Tout dépend du corps et de la méthode d’accouchement de chaque personne, donc n’hésitez pas à en discuter avec votre sage-femme ou avec votre médecin», résume-t-elle. 

3- On ne retrouve jamais notre vie sexuelle d’avant

Shanie s’emballe en entendant cette phrase. «Pendant la grossesse, on n’a pas idée à quel point notre vie va changer! C’est une transformation à tous les niveaux : psychologique, physique, social, moral, même spirituel pour certains et certaines! Non, tu ne retrouves pas exactement ta vie d’avant; tes sensations changent, ton corps change, ton idée de toi-même, de ton ou de ta partenaire aussi! Tu vas retrouver ton aisance et ton plaisir, mais ce ne sera pas la même chose qu’avant. Il faut juste suivre cette transformation-là...» 

C’est beau, non ? Bonne transformation à tous les nouveaux parents ! 

• À lire aussi: Rééquilibrer le fardeau de la contraception 

D'AUTRES CAPSULES DE ROSE-AIMÉE

Tourner le dos à la porno, une bonne idée?

s

L'acné, le dernier des tabous?

s

Les visioconférences et notre perception de nous

s