Les émissions de gaz à effet de serre du Québec sont en hausse | 24 heures
/environment

Les émissions de gaz à effet de serre du Québec sont en hausse

Le principal coupable de cette explosion est la Cimenterie Mcinnis

Image principale de l'article Les émissions de GES du Québec sont en hausse
Photo Nelson Sergerie, collaboration spéciale
  • Les émissions de GES du Québec sont en hausse de 1,5% en 2019.


  • Depuis 1990, les émissions ont baissé de 2,7%.


  • Le Québec s'est engagé à les réduire de 37,5% d'ici 2030.


Au lieu de s'améliorer, le bilan d'émissions de gaz à effet de serre (GES) s'est alourdi de 1,5% au Québec en 2019, ce qui bouleverse l'objectif de réduction du gouvernement. Le principal coupable de cette explosion est la Cimenterie Mcinnis.

• À lire aussi: Voici pourquoi il faut atteindre la carboneutralité d'ici 2050

• À lire aussi: 10 citations qui prouvent que nos politiciens n’ont jamais respecté leurs engagements environnementaux

Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charrette, avait de bien mauvaises nouvelles à présenter mercredi.  

• À lire aussi: On a demandé à des politiciens s'ils sont écoanxieux et ils ont tous répondu oui, sauf le ministre de l'Environnement

Après une très légère baisse de 0,1% des GES en 2018, le Québec a renversé sa tendance et propulsé ses émissions en forte hausse de 1,5%. 

Ainsi, le Québec s’éloigne dangereusement de ses objectifs, alors que le gouvernement de la CAQ souhaite atteindre une réduction de 37,5 % de ses émissions de GES d’ici 2030 par rapport à celles de 1990.  

En raison de ce bilan, la diminution des émissions de GES en sol québécois s'établit maintenant à 2,7 % entre 1990 et 2019. Il ne reste que huit ans et quelques jours à Québec pour renverser la tendance. 

En 2020, Ciment McInnis est devenu le plus grand pollueur du Québec après plusieurs promesses non tenues.  

À VOIR AUSSI...   

s