Jessie Nadeau dit avoir subi de la violence conjugale de la part d'un ex-conjoint | 24 heures
/bref

Jessie Nadeau dit avoir subi de la violence conjugale de la part d'un ex-conjoint

L’ex-candidate d'Occupation Double Bali et femme d’affaires Jessie Nadeau a raconté, dans une vidéo publiée samedi sur les réseaux sociaux, qu'elle a subi de la violence conjugale de la part d'un ex-conjoint.

• À lire aussi: 5 citations bouleversantes d’Élisabeth Rioux

• À lire aussi: OD: des commentaires pas très brillants sur la victoire de Stevens et Ines

Quelques jours après avoir publié un long texte dans la foulée de l’affaire Élisabeth Rioux, l’activiste végane a dit avoir été elle aussi la cible de violence conjugale. 

«J’aimerais te dire que ce n’était qu’une chicane de couple, qu’un malentendu, qu’un manque de communication. J’aimerais ça te dire que c’est juste quand il a eu une journée stressante, quand il a consommé, quand il est fatigué. J’aimerais ça te dire que c’était de ma faute, que je l’avais cherché, que je le méritais», dit Jessie Nadeau d’entrée de jeu dans une vidéo d'abord publiée sur YouTube.

Dans cette deuxième vidéo d’une série portant sur le sujet, elle livre un témoignage poignant sur la violence parfois physique, mais surtout verbale et psychologique dont elle dit avoir été victime.

«Tu étais fier de dire à tout le monde que tu ne m’avais pas frappée, que tu n’avais pas été violent physiquement. Mais tu as été violent physiquement. Dans la violence conjugale, il n’y a pas juste la violence physique de toute façon. Et ça, tu devrais le savoir parce que tu as fait des podcasts sur la violence conjugale», dit-elle en interpellant directement son agresseur (sans jamais le nommer cependant), ce qu’elle fait à quelques reprises à travers la vidéo.

Diverses conséquences   

Sans expliquer les situations en détail, elle décrit diverses conséquences qui en ont découlé, comme le fait de devoir annuler des partys de famille ou d’avoir eu à revenir plus tôt d’un voyage.

«On dirait qu’il arrivait tout le temps quelque chose, mais que c’était tout le temps de ma faute. Du moins, je sentais que j’étais la source des problèmes. Des fois, je ne comprenais pas ce qui s’était passé ou ce que j’avais fait de mal. Peu importe, il y aurait une raison pour lui d’être en colère et qu’il y ait une crise», poursuit-elle dans la vidéo.

De nombreux messages de soutien  

Jessie Nadeau termine sa vidéo en lançant un message: «Aux victimes de violence conjugale: vous avez tout mon soutien et je vous crois».

«Je te crois», «Courage»: à son tour, celle qui se décrit comme «influenceuse de changement» a reçu des centaines de commentaires et de messages de soutien sur ses récentes publications.

Si vous êtes victime de violence conjugale ou que vous croyez qu’une personne dans votre entourage se trouve dans cette situation, rendez-vous sur le site web de SOS violence conjugale ou appelez le (1 800) 363-9010.

À VOIR AUSSI

Comment reconnaître la violence conjugale chez une amie?

s