Dépistage Covid-19 à Montréal: plusieurs cliniques ne prennent plus de patients | 24 heures
/bref

Dépistage Covid-19 à Montréal: plusieurs cliniques ne prennent plus de patients

Image principale de l'article Plusieurs cliniques ne prennent plus de patients
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Plusieurs cliniques de dépistage de la COVID-19 de l’île de Montréal ont atteint leur pleine capacité dès la matinée, aujourd'hui, et ont été obligées de refuser des gens.

• À lire aussi: Pourquoi autant de gens ont la COVID tout à coup?

C’est le cas, notamment, de toutes les cliniques avec et sans rendez-vous du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, qui affichent complet pour la journée de mardi depuis 10h ce matin, indique la responsable des communications Jocelyne Boudreault. Une augmentation significative est constatée depuis la fin de semaine dernière.   

Le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal est dans la même impasse depuis cet après-midi, alors que leurs deux sites de dépistage sans rendez-vous viennent tout juste d'afficher complet. 

Ces CIUSSS regroupent 12 cliniques de Montréal, dont l'Hôtel Dieu, le CLSC de la Visitation et l'Institut universitaire en santé mentale Douglas.

La clinique Chauveau, du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal, près du métro L'Assomption, affiche également complet depuis le milieu de l'après-midi, ce qui porte le compte à au moins 13 cliniques qui ont atteint leur capacité maximale aujourd'hui.

Les deux autres CIUSSS de Montréal n'ont pas répondu à notre demande d'information.

• À lire aussi: Voyez les sept programmes d'aide fédéraux pour faire face aux fermetures

Avec ce fort achalandage, Mme Boudreault réitère qu’il est important de seulement se présenter lorsqu’on a des symptômes ou si on a eu un contact étroit avec quelqu’un qui a la COVID-19 «pour éviter que les cliniques soient débordées.» 

Elle ne sait pas si de nouvelles cliniques de dépistage seront ouvertes dans les prochains jours. «Je n’ai pas eu d’information à ce niveau-là, mais je ne serais pas étonnée», dit-elle. 

Selon le CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal, il y aurait encore de la place, au moment d'écrire ces lignes à 16h, pour le dépistage à l’auto sans rendez-vous de la clinique Viau au Stade olympique, même si elle demeure très achalandée. «Il y a parfois plusieurs heures d'attente à prévoir selon l'heure de la visite», explique le responsable des communications, Christian Merciari. Des tests rapides sont aussi donnés pour éviter l'attente à ceux qui éprouvent des symptômes. 

File d’attente à la clinique de dépistage de la Covid-19 du Stade Olympique lors de la troisième vague de la pandémie de COVID-19, à Montréal, mercredi le 31 mars 2021.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Joël Lemay / Agence QMI

File d’attente à la clinique de dépistage de la Covid-19 du Stade Olympique lors de la troisième vague de la pandémie de COVID-19, à Montréal, mercredi le 31 mars 2021. JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Malgré toutes ces cliniques qui ont atteint leur pleine capacité aujourd'hui, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ne prévoit pas augmenter la capacité de dépistage. «En ce moment, tous les efforts sont mis afin d’augmenter les effectifs pour la vaccination. Il n’est pas dans les plans à court terme d’ouvrir des centres de dépistage supplémentaires, ni d’embaucher de manière massive dans les centres de dépistage», explique Marie-Louise Harvey, responsable des relations avec les médias au ministère. 

Sur le même sujet