Nez Rouge met déjà fin à ses raccompagnements à cause de la COVID | 24 heures
/bref

Nez Rouge met déjà fin à ses raccompagnements à cause de la COVID

Image principale de l'article Nez Rouge arrête ses raccompagnements
Photo courtoisie, Opération Nez rouge

La vague Omicron de la COVID-19 a forcé Opération Nez Rouge à mettre fin subitement à sa campagne de raccompagnement.

• À lire aussi: Voici toutes les nouvelles restrictions en vigueur

• À lire aussi: Tests rapides : comment ça marche?

L’organisme qui rassemble des milliers de bénévoles chaque année pour raccompagner les Québécois à bon port après une soirée festive a annoncé, mardi, vouloir contribuer aux efforts visant à réduire au maximum les contacts sociaux pour ralentir la propagation du virus.

«En cette année atypique, les bénévoles et l’équipe de l’Opération Nez Rouge sont très fiers d’avoir raccompagné des milliers de Québécois et Québécoises en toute sécurité après leurs soirées festives», a indiqué l’organisme.

L’Opération avait déjà dû prendre une année de pause en 2020, pandémie oblige, mais semblait en voie de pouvoir offrir son service jusqu’au 31 décembre cette année. Les nouvelles mesures annoncées par le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé, lundi, ont cependant changé la donne.

Rappelons que le gouvernement a ordonné la fermeture des bars, en plus de limiter les heures d’ouverture des restaurants, tout en incitant les gens à limiter au maximum leurs contacts sociaux, limitant ainsi les occasions de célébrer en groupe.

Le retour de Nez Rouge s’était fait dans un moins grand nombre de régions qu’à la normale cette année. Malgré tout, l’Opération a permis d’effectuer près de 7000 raccompagnements en décembre, grâce à l’aide d’environ 6800 bénévoles.

Malgré la fin de la campagne, Nez Rouge incite les Québécois à demeurer prudents et à éviter de conduire s’ils ne sont pas en état de le faire. «Cibler un conducteur désigné en début de soirée, appeler un taxi, un service de transport ou encore un ami ou une amie sont toutes des solutions qui permettent d’adopter un comportement responsable pour rentrer à la maison en toute sécurité», a rappelé l’organisme.

À VOIR AUSSI  

s

Sur le même sujet