Air Canada devra indemniser une employée blessée... en télétravail | 24 heures
/bref

Air Canada devra indemniser une employée blessée... en télétravail

Image principale de l'article Une employée blessée en télétravail indemnisée
AFP

Une employée d’Air Canada qui s’est blessée alors qu’elle était en télétravail pourra finalement être indemnisée par son employeur, a tranché le Tribunal administratif du travail du Québec.

• À lire aussi: Le patron d’Air Canada se fait ramasser parce qu’il ne parle pas français: retour sur la controverse

• À lire aussi: Télétravail: se blesser en tombant entre son lit et son bureau est un accident de travail, tranche un tribunal

En septembre 2020, Alexandria Gentile-Patti, qui travaille pour le centre d’appel d’Air Canada, est tombée dans son escalier en pleine pause dîner, comme le rapportait le National Post

Air Canada soutenait que la chute de Mme Gentile-Patti n'était pas survenue dans le cadre de son travail et qu'ainsi elle ne pouvait pas toucher de compensation. 

«La chute de madame Gentile-Patti, qui survient quelques instants après s’être débranchée de son poste de travail pour aller dîner, représente un événement imprévu et soudain qui survient à l’occasion du travail. Elle a donc subi une lésion professionnelle», conclut le juge Philippe Bouvier dans une décision rendue le 3 décembre dernier.

La responsabilité de l’employeur

• À lire aussi: Au Portugal, il est maintenant illégal, pour un patron, de contacter ses employés en dehors des heures de travail

En entrevue à TVA Nouvelles, Fany O’Bomsawin, avocate en droit du travail, affirme que les employeurs ont une certaine responsabilité concernant la sécurité des salariés en télétravail à la maison.

s

«Ce que le juge administratif vient dire, c’est que l’accident est survenu par le fait ou à l’occasion du travail. Peu importe, il ne s’est pas penché beaucoup sur la question du lieu du travail, mais sur la question [de] savoir si c’est la définition d’un accident de travail.»

En contexte de télétravail, la décision du juge Bouvier trouve «un grand écho» et vient confirmer que «les lois sur les accidents de travail s’appliquent à tout le monde, qu’on soit au travail ou non».

«Par conséquent, si un accident de travail survient par le fait ou à l’occasion du travail, il peut être indemnisé par la loi», lance l’avocate. 

– Avec les informations de TVA Nouvelles