NFT : survol des plus grosses transactions de 2021 | 24 heures
/portemonnaie

NFT : survol des plus grosses transactions de 2021

Image principale de l'article NFT : survol des plus grosses transactions de 2021
Everydays: the first 5000 days, Beeple

Presque inconnu du grand public avant cette année, le marché des NFT a explosé en 2021 pour atteindre 22 milliards de dollars, propulsé par l’engouement de grandes collections et par les métavers. Voici un survol des plus grandes transactions de l’année.

• À lire aussi: Les résolutions financières 2022 de l'équipe du 24 heures

• À lire aussi: Un Canadien met la main sur le tout premier texto pour près de 195 000$

Rappelons qu’un NFT est un nouveau type d’actif numérique qui fonctionne sur la technologie de chaîne de blocs (Blockchain) et qui représente quelque chose d’unique, souvent un objet ou un dessin. L’objet ou le dessin en question peut ensuite être échangé contre de la cryptomonnaie.

Les données de DappRadar, une entreprise qui suit les ventes de NFT (Non-Fungible Token), parlent d’elles-mêmes : les transactions ont atteint 22 milliards de dollars en 2021, contre seulement 100 millions de dollars en 2020. Plusieurs images numériques ont donc été transformées en actifs d’investissement valant des millions de dollars. 

D’ailleurs, un peu comme les cryptomonnaies, les NFT ont suscité des mises en garde de de la part d’investisseurs chevronnés qui y voient une ruée vers l’or numérique qui ne pourra pas durer. Mais tout comme les cryptos, ils ont propulsé certains détenteurs au rang de multimillionnaires. 

Des œuvres à plusieurs millions de dollars

La vente de NFT la plus élevée enregistrée cette année a été celle de l’œuvre Everydays: The First 5000 days, un collage numérique l’artiste américain Beeple – Mike Winkelmann de son vrai nom-, vendu aux enchères pour 88,7 millions de dollars en mars. La transaction en a fait l’une des œuvres d’art les plus précieuses jamais vendues par un artiste vivant. L’année 2021 aura d’ailleurs été excellente pour Beeple, puisqu’un autre de ses NFT, Human One, a aussi été vendu pour 37 millions de dollars. Il s’agit de la deuxième plus grosse vente de l’année.

AFP

Le top 5 des ventes est ensuite complété par trois œuvres de la collection CryptoPunk, lancé en 2017 par les Canadiens Matt Hall et John Watkinson. Ils ont été vendus respectivement 15M$, 13M$ et 9,6M$. 

Parmi les autres NFT valant plusieurs millions de dollars, on retrouve aussi la désormais célèbre Bored Ape Yacht Club (BAYC), une collection de 10 000 NFT créée par quatre trentenaires, qui représente des singes sous forme de bande dessinée, déclinée en milliers de différentes façons. Certains fument, d’autres mangent de la pizza, d’autres ont des oreilles de lapin : il y en a pour tous les goûts. Utilisées comme photo de profil sur les médias sociaux par les détenteurs, les images ont rapporté un volume de transaction estimé à 1,07 milliard de dollars américains cette année. 

C’est qu’en plus d’êtres des œuvres d’art prisées, les images déverrouillent aussi les portes d’une communauté virtuelle créée autour d’elles. Certaines célébrités, comme l’animateur de talk-show Jimmy Fallon et le rappeur Post Malone, ont d’ailleurs acheté des œuvres et contribué à la renommée de BAYC. Une collection de 107 NFT a été vendue pour la coquette somme de 24,4 millions de dollars en septembre. 

Grandes entreprises et métavers

Un des facteurs clés pour expliquer la montée en puissance des transactions de NFT cette année, c’est l’intérêt que certaines grandes entreprises ont démontré pour le métavers. Rappelons que dans cet univers parallèle numérique, tout est fait à partir de NFT. Vous pourriez par exemple dessiner l’objet de votre choix, en faire un NFT et tenter de le vendre en ligne.

Ainsi, de grandes marques ont flairé une occasion en or. Nike a notamment annoncé la création de son propre monde, Nikeland, dans lequel il est possible d’acheter des NFT afin d’habiller son personnage virtuel. 

Coca-Cola a aussi récolté plus d’un demi-million de dollars en vendant des articles, comme des vestes personnalisées à l’effigie de la compagnie, à porter dans Decentraland, un des premiers exemples de Métavers. 

D’autres compagnies, comme Adidas ou encore Gucci, se sont également lancées dans l’aventure, contribuant à faire exploser la valeur et la crédibilité des NFT. 

Sur le même sujet