Au Québec, aux États-Unis, en France: records de cas de COVID-19 partout dans le monde | 24 heures
/bref

Au Québec, aux États-Unis, en France: records de cas de COVID-19 partout dans le monde

Image principale de l'article Records de cas de COVID-19 partout dans le monde
AFP

Frappé de plein fouet par le variant Omicron, le Québec a enregistré mercredi plus de 13 000 nouvelles infections à la COVID-19, un nouveau record (après les 12 833 cas recensés la veille). Mais la province n'est pas le seul endroit où le nombre de cas atteint des sommets inégalés. Tour d'horizon.

• À lire aussi: Que la pointe de l’iceberg: janvier s’annonce difficile, prévient un expert

États-Unis   

Les États-Unis ont enregistré mardi une moyenne record de 265 427 nouveaux cas, selon l’Université Johns Hopkins.

La moyenne sur sept jours des cas quotidiens dans le pays le plus endeuillé du monde a dépassé le pic de près de 252 000 cas enregistré lors de la troisième vague, en janvier 2021.

Une clinique de dépistage dans le métro de New York.

AFP

Une clinique de dépistage dans le métro de New York.

Omicron est désormais le variant dominant aux États-Unis, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). Il représentait environ 59% des nouveaux cas dans la semaine qui s’est achevée le 25 décembre.

Pour le moment, si la courbe des hospitalisations est également en hausse, avec environ 9000 nouveaux patients atteints de la COVID-19 quotidiennement hospitalisés aux États-Unis, l'on est encore loin des 16 500 hospitalisations par jour enregistrées début janvier 2021, selon les données des CDC.

Actuellement, aux États-Unis, environ 1200 personnes meurent de la COVID-19 chaque jour. Il y a un an, le pic s’établissait à quelque 3400 décès quotidiens.

• À lire aussi: Voici à quel moment vous pourrez prendre rendez-vous pour une 3e dose

• À lire aussi: Les travailleurs de la santé positifs à la COVID-19 pourront travailler à certaines conditions

France   

La France a établi mercredi un nouveau record de contaminations en franchissant le seuil des 200 000 cas en 24 heures. 

Quelque 208 000 cas ont été enregistrés dans les dernières 24 heures sur le territoire français, «des chiffres qui donnent le vertige», a annoncé le ministre Olivier Véran devant l’Assemblée nationale.

208 000 cas ont été enregistrés dans les dernières 24 heures en France.

AFP

208 000 cas ont été enregistrés dans les dernières 24 heures en France.

«Nous faisons face à deux ennemis», le variant Delta qui n’a pas dit son dernier mot et «le variant Omicron», a souligné le ministre. 

Le Danemark    

Le Danemark, actuellement le pays dans le monde qui enregistre le plus de nouveaux cas par rapport à sa population, a pulvérisé mercredi son record absolu avec 23 228 cas supplémentaires en 24 heures.

Ce record s’explique toutefois en large partie par un nombre très important de tests PCR effectués après Noël, le taux de tests positifs restant quasi stable, à 12,3%, selon les données des autorités sanitaires.

Le précédent pic, 16 164 cas en 24 heures, avait été atteint lundi.

Des Danois font la file pour se faire tester.

AFP

Des Danois font la file pour se faire tester.

L’incidence danoise signifie que plus d’un habitant sur 60 a été déclaré positif au cours de la semaine écoulée.

Le nombre de personnes actuellement hospitalisées a quant à lui légèrement augmenté, passant à 675 patients (+9 en 24 heures), dont 77 (+6) aux soins intensifs, mais la progression reste nettement plus lente que la hausse du nombre de cas. Seize nouveaux décès ont été enregistrés en une journée. 

Royaume-Uni     

Confronté à une propagation fulgurante du variant Omicron, le Royaume-Uni a enregistré un record de 130 000 cas mardi (en Angleterre et au Pays de Galles). 

Face à cette nouvelle vague, le Royaume-Uni a lancé une campagne massive de rappel vaccinal qui a déjà permis d’administrer une dose supplémentaire à presque 57% de la population âgée de plus de 12 ans. L’objectif est d’en offrir une à toute la population adulte avant la fin de l’année.

Le Royaume-Uni est confronté à une hausse importante des cas.

AFP

Le Royaume-Uni est confronté à une hausse importante des cas.

Le premier ministre britannique Boris Johnson a d'ailleurs indiqué mercredi que jusqu’à 90% des malades de la COVID-19 admis aux soins intensifs au Royaume-Uni n’avaient pas reçu de dose de rappel vaccinal. 

En Ontario

Le Québec n'est pas la seule province frappée de plein fouet par la cinquième vague. L’Ontario a aussi battu un record en ajoutant mercredi 10 436 cas à son bilan, en plus de trois décès.

Le nombre d’hospitalisations grimpe aussi en flèche, avec 726 lits occupés par des patients infectés, soit 235 de plus que la veille. Du nombre, 190 malades se trouvent aux soins intensifs, dont environ la moitié sous respirateur.

Comme au Québec, le nombre de cas demeure largement sous-estimé alors qu’un grand nombre de cas ne sont pas diagnostiqués officiellement.

Dans le monde     

Alors que le variant Omicron poursuit sa progression, le monde a atteint de nouveaux records de contamination dans la semaine écoulée, plus de 935 000 cas ayant été détectés chaque jour, en moyenne, du 22 au 28 décembre, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de bilans officiels.

Les contaminations recensées, en hausse à l’échelle mondiale depuis la mi-octobre, ont augmenté de 37% dans les sept derniers jours par rapport à la semaine précédente. 

«La croissance rapide est probablement liée à une combinaison entre la perte de l’immunité et l’augmentation intrinsèque de la transmissibilité du variant Omicron», a jugé l’OMS mardi, mettant en garde contre le risque «très élevé» présenté par ce variant particulièrement contagieux.