Il ne s'est jamais vendu autant de VUS dans le monde, mais la moitié sont des modèles électrifiés | 24 heures
/environment

Il ne s'est jamais vendu autant de VUS dans le monde, mais la moitié sont des modèles électrifiés

Les ventes de VUS ont atteint un nouveau niveau record en 2021, avec une part de marché de 45% dans le monde. Si ce succès freine assurément les efforts de tout un chacun en termes de réduction des émissions de CO2 dans l'air, près de la moitié des modèles vendus cette année sont électrifié, c'est à dire 100% électrique ou hybride rechargeable. De bon augure dans un segment où l'offre n'a jamais été aussi importante. 

• À lire aussi: Le VUS, symbole de l’injustice climatique

En 2021, les VUS représentent à eux seuls près de la moitié des ventes de voitures dans le monde (45%). Ils sont actuellement particulièrement plébiscités aux États-Unis, en Europe ou encore en Inde.

À l'heure où les constructeurs automobiles basculent plus ou moins rapidement vers le tout électrique, l'offre de VUS électrifiés n'a jamais été aussi importante. Près d'un VUS sur deux vendu dans le monde est désormais un véhicule électrique. C'est évidemment encore trop peu pour un parc mondial constitué sur ce segment de 98% de véhicules à moteurs thermiques, mais la tendance est en marche.

MARTIN ALARIE/AGENCE QMI

Les VUS, de gros pollueurs

De fait, les VUS sont malheureusement toujours parmi les plus gros pollueurs sur les routes. À l'heure actuelle, si les VUS étaient un pays, ils se classeraient ainsi au 6e rang mondial pour les émissions absolues, avec plus de 900 millions de tonnes de CO2 rejetée dans l'année.

• À lire aussi: Augmentation de 306% du nombre de camions légers sur les routes du Québec

Pour compenser la croissance du nombre de VUS sur les routes depuis plus de 10 ans, il faudrait que le parc mondial de voitures électriques soit deux fois plus important qu'aujourd'hui, ce qui n'est finalement qu'une question de temps. Dans l'immédiat, les ventes globales de voitures électriques (tous modèles confondus) dans le monde en 2021 devraient à elles seuls suffire à compenser les émissions supplémentaires dues aux millions de VUS achetés dans le même temps.

Toutes ces données sont communiquées par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et se basent sur les rapports World Energy Outlook et Global Fuel Economy Initiative 2021.