Tests PCR, isolement: ce que vous devez faire si vous êtes déclaré positif à la COVID-19 | 24 heures
/bref

Tests PCR, isolement: ce que vous devez faire si vous êtes déclaré positif à la COVID-19

Image principale de l'article Quoi faire si vous êtes déclaré positif
AFP

En ce qui concerne le variant Omicron de la COVID-19, les infections atteignent des niveaux records au Québec. Personne n’est à l’abri, pas même les vaccinés. Si j’attrape la COVID-19 et que je suis asymptomatique, dois-je m’isoler? Si oui, pendant combien de temps? Suis-je contagieux? On répond à toutes vos questions.

• À lire aussi: Tests rapides: voici pourquoi le jus d’orange donne un résultat positif

• À lire aussi: Que la pointe de l’iceberg: janvier s’annonce difficile, prévient un expert

• À lire aussi: Voici à quel moment vous pourrez prendre rendez-vous pour votre 3e dose

Mon test rapide s'avère positif. Dois-je passer un test PCR aussi?  

Non. Le Québec a réduit l'accès aux tests PCR pour la population générale. 

Quels groupes prioritaires seront privilégiés? Les personnes hospitalisées, les patients des services d’urgence, les travailleurs de la santé en contact avec les patients, tous ceux qui gravitent avec les soins essentiels, ceux qui œuvrent dans les refuges pour sans-abri, les travailleurs étrangers temporaires, ainsi que les Premières Nations et les personnes du milieu carcéral. 

Des exceptions pourraient toutefois s’appliquer lors d’éclosions importantes, par exemple. 

Et si une personne n'a pas accès à un test rapide, elle doit se considérer comme étant déclarée positive lorsqu'elle présente des symptômes associés à la COVID-19 et s'isoler. 

Pendant combien de temps dois-je me placer en isolement?   

Que le résultat ait été confirmé ou non par un test PCR, une personne déclarée positive à la COVID-19 doit se placer en isolement. 

La période d’isolement est passée de dix à cinq jours pour les personnes doublement vaccinées ayant été déclarées positives à la COVID-19. Cette mesure s'applique aux personnes adéquatement vaccinées qui ne présentent aucun symptôme ou dont les symptômes ont régressé ou disparu au bout de cinq jours.  

Après cinq jours, la personne infectée devra porter un masque et respecter la distanciation sociale pour cinq autres jours. 

Les travailleurs de la santé qui sont en contact avec des patients devront quant à eux s'isoler pour sept jours. 

Les personnes qui ne sont pas adéquatement vaccinées devront continuer de s'isoler pendant dix jours. 

Si je suis asymptomatique, pendant combien de temps dois-je m'isoler?  

La durée de l’isolement des personnes asymptomatiques est passée de dix à cinq jours. 

Pourquoi réduire la durée d'isolement? «Généralement, les asymptomatiques sont moins contagieux, explique Benoit Barbeau, virologue et professeur au Département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Si vous avez été infecté et que vous n’avez pas de symptômes, il y a de bonnes chances que votre charge virale soit moindre.»

Mais attention: «Ça ne veut pas dire que vous n’êtes aucunement contagieux, précise-t-il. Le niveau de contagiosité ne sera pas de zéro.»

Si vous êtes dans une salle fermée durant 3 h et avec une personne asymptomatique, il y a «de bonnes chances» que vous soyez infecté, «plus particulièrement avec le variant Omicron», insiste-t-il.

Pendant combien de temps suis-je contagieux?   

La contagiosité varie d’une personne à l’autre, mentionne M. Barbeau. Une personne asymptomatique, par exemple, serait contagieuse durant trois ou quatre jours, alors qu'une personne symptomatique le serait durant sept ou huit jours en moyenne. 

Il est à noter qu'une personne infectée par la COVID-19 peut être contagieuse 48 h avant l’apparition des premiers symptômes.  

• À lire aussi: Les travailleurs de la santé déclarés positifs à la COVID-19 pourront travailler sous certaines conditions

Pourquoi les travailleurs de la santé asymptomatiques pourront-ils continuer à travailler?  

Sous certaines conditions, Québec permettra aux travailleurs de la santé qui ont été déclarés positifs à la COVID-19 mais qui sont asymptomatiques de continuer à travailler. L'objectif est d'éviter les bris de service et les pénuries de personnel. 

Avant de retourner au travail, il faudrait toutefois attendre deux ou trois jours pour «s’assurer que le personnel infecté soit bel et bien asymptomatique et non présymptomatique», souligne le virologue. 

«L’objectif est de retourner les gens dans la société pour qu’elle puisse fonctionner.»

Quels sont les symptômes les plus courants?   

Une personne atteinte de la COVID-19 peut faire de la fièvre, avoir un mal de tête, ressentir une grande fatigue, éprouver des douleurs musculaires qui ne sont pas liées à des efforts physiques; ces symptômes peuvent être accompagnés d’un mal de gorge, d’une difficulté à respirer, d'essoufflement ou de toux. 

Certaines personnes peuvent également perdre l’odorat et le goût (ces symptômes semblent moins communs avec le variant Omicron).

Toutefois, la vaccination change la donne. Une personne qui a reçu deux ou trois doses de vaccin ressentira des symptômes moins importants qu’une personne non adéquatement vaccinée. 

Si je suis la seule personne infectée à la maison, je fais quoi?  

La personne infectée doit s’isoler et s'éloigner le plus possible des autres occupants. Les mesures sanitaires doivent être respectées le plus possible: port du masque, lavage des mains, etc. 

Les autres occupants doivent tous s'isoler de manière préventive. Ils peuvent effectuer un test rapide, notamment si des symptômes apparaissent. 

Dois-je me faire retester avant de sortir de chez moi?  

Non, ce n'est pas nécessaire. Une fois les cinq jours écoulés, vous pouvez reprendre vos activités (tout en demeurant prudent). Les personnes infectées doivent notamment porter le masque après leur isolement de cinq jours. 

Avant de sortir, vous ne devez pas avoir fait de la fièvre pour au moins 48 h (sans avoir ingéré un quelconque médicament contre la fièvre). Vos symptômes doivent avoir diminué depuis au moins 24 h. Si votre toux perdure ou si votre odorat n'est pas revenu, vous pouvez sortir quand même. 

Quels sont les traitements pour me soigner à la maison?  

À moins qu'il y ait des complications, vous pouvez rester à la maison. La Santé publique suggère de se reposer, de bien s'hydrater, notamment si vous faites de la fièvre, et elle conseille d'éviter les boissons alcoolisées et caféinées. 

Vous pouvez prendre de l’acétaminophène (Tylenol) et de l’ibuprofène (Advil, Motrin, etc.) pour soulager certains symptômes comme la fièvre, les douleurs musculaires ou les maux de tête.

Vous pouvez aussi laisser fondre des glaçons ou des pastilles non médicamenteuses pour contrer les maux de gorge, et utiliser une solution saline pour rendre les sécrétions plus liquides et pour vous déboucher le nez. 

s

s