[EN PHOTOS] 10 événements climatiques extrêmes qui ont marqué 2021 | 24 heures
/environment

[EN PHOTOS] 10 événements climatiques extrêmes qui ont marqué 2021

Image principale de l'article 10 catastrophes climatiques qui ont marqué 2021
AFP

Les changements climatiques ont été impossibles à ignorer en 2021. L’année a été marquée par des événements météorologiques extrêmes partout à travers le monde. En voici 10 des pires, en photos.

• À lire aussi: 93 bonnes nouvelles pour la planète qui prouvent qu'il y a eu du bon en 2021

Inondations au Canada

Dans le sud de la Colombie-Britannique, 24 communautés ont reçu plus de 100 mm de pluie entre le 13 et le 15 novembre. La ville de Hope a mené le groupe avec des précipitations de 252 mm durant cette période, surpassant son ancien record par 139 mm. Plus de 17 000 personnes dans la province ont été évacuées. La ville de Vancouver a été durement touchée, perdant ses liaisons routières et ferroviaires avec le reste du pays.   

• À lire aussi: Qu’est-ce qu’une rivière atmosphérique, ce phénomène météo qui a ravagé la Colombie-Britannique?

• À lire aussi: [EN IMAGES] Colombie-Britannique: routes coupées et écoles fermées en raison des intempéries

• À lire aussi: Colombie-Britannique: «L'avenir ne semble pas prometteur»

La tempête hivernale aux États-Unis

Du 15 au 20 février, une bordée majeure a frappé les États-Unis, du sud au nord. Ce qui est inhabituel, c’est la quantité de neige et les basses températures qu’elle a amenées aux États plus au sud, laissant plus de 2,6 millions de personnes sans électricité dans des conditions difficiles. Le sud-est du Texas a reçu plus de 25 cm de neige. Des régions de l’État ont connu une température aussi basse que -13 °C. Le froid a tué 23 personnes aux États-Unis, la plupart au Texas. 

• À lire aussi: Vague de froid historique aux États-Unis: voici tout ce qu’il faut savoir

• À lire aussi: Le réchauffement climatique a-t-il causé la vague de froid au Texas?

• À lire aussi: Vague de froid historique aux États-Unis: des images surréalistes de TikTok

L’ouragan Ida

L’ouragan Ida a frappé les États-Unis le 29 août. De catégorie 4, il a été l’un des plus puissants jamais enregistrés aux États-Unis. Il a causé des jours de pluie records et des pannes d’électricité sur la côte est du pays, de la Louisiane jusqu’à l’État de New York. Des inondations majeures ont eu lieu dans le nord-est. La ville de New York a connu un record de chute de pluie avec 80 mm en une heure. La montée soudaine de l’eau a causé 45 décès. 

• À lire aussi: L’ouragan Ida balaie La Nouvelle-Orléans, plongée dans le noir: ce qu’il faut savoir

• À lire aussi: Restes de l'ouragan Ida: des pluies torrentielles à New York, au moins 41 morts

• À lire aussi: L’ouragan Ida pourrait s’avérer le plus coûteux de l’histoire

Les feux de forêt aux États-Unis

Un été record de chaleurs et de graves sécheresses ont mené à l’une des pires saisons d’incendies de forêt. On en a dénombré une centaine dans l’ouest des États-Unis, de la Californie à l’Oregon. Les trois plus grands (Dixie, Bootleg et Caldor) ont brûlé une surface de 6,5 milliards de mètres carrés. Le pire incendie de l’histoire de la Californie a eu lieu à Dixie, à partir du 13 juillet. Il a ravagé près de 4 milliards de mètres carrés de territoire. 

• À lire aussi: Californie: des milliers d’évacués dans une zone touristique menacée par les flammes

• À lire aussi: Feux en Californie : le Dixie Fire est si gros qu’il crée son propre climat

• À lire aussi: Le réchauffement, principal coupable des incendies dans l'Ouest américain

• À lire aussi: Une Québécoise raconte son quotidien près des feux de forêt de la Colombie-Britannique: «Cette année, ç'a été terrible»

La vague de chaleur dans l'Ouest canadien

Un système météorologique provoqué par le réchauffement climatique a emprisonné l’air chaud au-dessus de la Colombie-Britannique. Ce dôme thermique a poussé le mercure à pas moins de 49,6 °C à Lytton, village dans le centre-sud de la province, battant le record national canadien par une marge énorme de 4,6 °C. Cette région a été frappée par un incendie de forêt dès le lendemain. En cinq jours, cette canicule a causé la mort de centaines de personnes. 

• À lire aussi: Des vagues de chaleur tous les «5 à 10 ans»?

• À lire aussi: Le dôme de chaleur au Canada «presque» impossible sans le réchauffement climatique

• À lire aussi: Un milliard d’animaux marins décédés lors de la vague de chaleur en Colombie-Britannique

• À lire aussi: [EN IMAGES] Montréal a baigné dans le smog

Les inondations en Europe

Des régions de l’ouest de l’Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas ont reçu entre 100 et 150 mm de pluie, ce qui représente près de deux mois de précipitations en quelques jours. Les inondations et les glissements de terrain qui en ont résulté ont détruit plusieurs maisons et endommagé des infrastructures, causant plus de 200 morts, dont 170 seulement dans l’ouest de l’Allemagne. Aux Pays-Bas, des milliers de personnes ont été contraintes de fuir leur demeure. 

• À lire aussi: Près de 200 morts en Europe suite aux importantes inondations des derniers jours

• À lire aussi: Inondations en Europe : Le Québec n’est pas à l’abri

La vague de chaleur en Europe

Le 11 août, l’île de la Sicile en Italie a connu une température de 48,8 °C, la plus élevée de l’histoire européenne. La chaleur extrême qui a frappé l’ensemble de la région méditerranéenne a provoqué des incendies de forêt dans plusieurs pays, notamment en Italie, en Tunisie, en Algérie, en Turquie, causant des morts sur leur passage. À partir du 7 août et durant un mois, la Grèce a été balayée par plus de 140 incendies.  

• À lire aussi: Feux en Grèce: encore beaucoup d'inquiétude après une accalmie

Les inondations en Chine

Un véritable déluge s’est abattu sur la ville de Zhengzhou, dans le centre de la Chine. En 24 heures, une averse y a relâché 201,9 mm de pluie. C’est un record national chinois. En trois jours, c’est près de 720 mm d’eau qui sont tombés du ciel sur la région, soit l’équivalent d’une année de pluie. Ce déversement historique a fait au moins 302 morts dans la province du Henan, causant pour plus de 24 milliards $ en dommages. 

• À lire aussi: [EN IMAGES] Des pluies records font plus de 300 morts en Chine et inondent un métro

Les cyclones en Asie-Pacifique

Trois cyclones ont frappé l’archipel Fidji à la fin du mois de janvier. Le pire a été Ana, de catégorie 2, avec des vents de pointe à 120 km/h. L’arrivée soudaine et la force de ce cyclone ont surpris la population : 10 000 personnes ont cherché refuge dans l’un des 318 centres d’évacuation au pays. En avril, le cyclone Seroja a causé des crues soudaines et des glissements de terrain au sud de l’Indonésie et au Timor oriental, déplaçant plus de 22 000 personnes et causant 160 décès. 

s