La nouvelle Prestation canadienne pour les travailleurs est en vigueur : ce qu'il faut savoir | 24 heures
/portemonnaie

La nouvelle Prestation canadienne pour les travailleurs est en vigueur : ce qu'il faut savoir

Ça y est : la nouvelle version de la Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement (PCTCC) est en vigueur, a annoncé jeudi le gouvernement du Canada. Voici ce qu'il faut savoir sur celle-ci.

• À lire aussi: Le couvre-feu, pas facile pour la santé mentale - surtout si on doute de son efficacité

• À lire aussi: Tests rapides: voici pourquoi le jus d’orange donne un résultat positif

Combien et pour qui? 

La prestation fournira 300$ par semaine aux travailleurs admissibles qui sont directement touchés par une mesure de confinement liée à la COVID-19 qui leur a fait perdre 50% ou plus de leur revenu.

Les critères d'admissibilité sont les suivants : 

  • Avoir gagné au moins 5000$ en 2020, en 2021 ou au cours des 12 mois précédant la date de la demande;   
  • Avoir produit une déclaration de revenus pour 2020;   
  • Travailler ou fournir un service dans une région de confinement désignée;   
  • Avoir subi l'une des conséquences suivantes: une perte d’emploi, une impossibilité d’exercer ses contrats comme travailleur indépendant, une baisse hebdomadaire moyenne des revenus d'au moins 50% par rapport à l'année précédente, du fait d’habiter dans une région de confinement désignée.       

Les travailleurs des régions de confinement nouvellement désignées peuvent demander la prestation dès le 30 décembre, et ce, rétroactivement au 19 décembre 2021 jusqu’au 12 février 2022.

Pourquoi cette aide? 

Le gouvernement se dit déterminé à faire en sorte que les Canadiens reçoivent le soutien nécessaire pour faire face aux répercussions liées à l'évolution du variant Omicron, tout en appuyant la relance économique.

• À lire aussi: L’immunité collective par infection naturelle est-elle la solution contre Omicron?

Les cas de fraude et les activités suspectes continueront d’être surveillés et de nouveaux contrôles ont été mis en place pour protéger l'intégrité des programmes et s'assurer que seuls les Canadiens admissibles reçoivent des paiements de prestations, a ajouté le fédéral.

Actuellement, la Colombie-Britannique, l'Alberta, le Manitoba, l'Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador et le Nunavut sont inclus dans les régions de confinement désignées. Cette liste sera mise à jour à mesure que les gouvernements provinciaux et territoriaux mettent en place des changements aux restrictions imposées par une autorité de santé publique.

À voir aussi   

s