Voici pourquoi les influenceurs sur le party au Mexique cherchaient de la vaseline | 24 heures
/bref

Voici pourquoi les influenceurs sur le party au Mexique cherchaient de la vaseline

Image principale de l'article Pourquoi les influenceurs voulaient de la vaseline
Instagram

La vaseline permet-elle de fausser le résultat d'un test de dépistage de la COVID-19? C'est ce que semblent croire des Québécois en voyage au Mexique qui se font critiquer pour avoir fait le party dans un avion. Malheureusement pour eux, cette théorie ne tient pas la route, soutiennent des spécialistes.  

• À lire aussi: Des influenceuses réagissent et se justifient

• À lire aussi: Voici pourquoi Justin Trudeau a traité les influenceurs de Cancún d’ostrogoths

Parmi les Québécois, dont plusieurs influenceurs, ayant foutu le bordel dans un avion se dirigeant vers le Mexique, certains auraient en effet tenté d’utiliser de la vaseline, soit de la gelée de pétrole, dans l’objectif d’obtenir un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19.  

Ils pourraient avoir tenté de se procurer de la vaseline pour s’assurer de pouvoir revenir au pays, comme le Canada exige un résultat négatif de test PCR moins de 72 heures avant le retour.  

• À lire aussi: Voici pourquoi le jus d’orange donne un résultat positif

Dans des messages que se seraient échangés certains vacanciers, ensuite relayés sur Instagram par le compte @od_scoop, une personne semble avancer que la vaseline permettrait d’obtenir un test négatif en raison de ses composantes, soit des molécules d’hydrocarbures covalentes.  

Toujours selon le message, comme la substance n’est pas soluble dans l’eau, elle n’aurait pas de pH et elle assurerait donc que le résultat du test de dépistage ne peut pas être positif.  

Pour Kevin L’Espérance, épidémiologiste, biochimiste et candidat au PhD en santé publique de l'Université de Montréal, il s’agit d’une «erreur de logique».  

«Je crois que ces gens pensent que les tests détectent le pH [les ions hydrogène en solution] et qu’une solution comme la vaseline serait neutre parce qu’elle ne se mélange pas avec l’eau [hydrophobe]. Ainsi, la vaseline empêcherait un test positif parce qu’elle n’aurait pas de pH», explique-t-il, qualifiant l'hypothèse de ces vacanciers d’«assez farfelue».  

Une spécialiste de la biologie moléculaire abonde dans le même sens: cette théorie ne tient pas la route.  

«La seule présence de vaseline dans l’échantillon n’affectera pas la réaction de PCR», explique Annie Angers, professeure au Département des sciences biologiques de l’Université de Montréal.  

«La seule façon que la vaseline pourrait fonctionner, c’est en créant une barrière qui empêcherait de prélever les cellules pour le test PCR», ajoute-t-elle.  

Et encore là, il faudrait appliquer «pas mal de vaseline» dans ses narines. Une telle quantité serait toutefois difficile à cacher à la personne responsable d’effectuer le test, précise Mme Angers, qui mentionne qu'elle n'a jamais tenté l’expérience.  

Cette pratique pourrait même être dangereuse, prévient Kevin L’espérance.  

Rappelons qu’une centaine de Québécois, dont plusieurs influenceurs, se sont envolés vers le Mexique dans un avion du transporteur Sunwing. Sur les réseaux sociaux, des images les montrent sans masque, en train de boire de l’alcool et de fumer des cigarettes électroniques pendant le vol. Certains se seraient même envoyés en l’air.  

Leur vol de retour a été annulé par Sunwing. De même, Air Canada et Air Transat refusent de les ramener au pays.