Grand froid : voici ce qu'on peut faire pour aider les personnes en situation d'itinérance | 24 heures
/bref

Grand froid : voici ce qu'on peut faire pour aider les personnes en situation d'itinérance

Image principale de l'article Comment aider les personnes itinérantes?
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Il va vraiment faire froid durant les prochains jours: le mercure devrait chuter jusqu'à -42 °C dans la nuit de lundi à mardi dans certaines régions de la province. Imaginez ce que ça représente pour des gens qui dorment dans la rue!

• À lire aussi: «Crise humanitaire» à cause de la COVID dans les refuges

• À lire aussi: 13 spécialistes dénoncent le retour du couvre-feu

La tiktokeuse Annie Archambault a justement mis en ligne une vidéo sur son compte @surleborddelaligne pour informer la population de la façon dont on peut aider les personnes en situation d'itinérance en temps de grand froid. 

Elle sait de quoi elle parle, puisqu'elle a elle-même été en situation d'itinérance pendant quelques années et qu'elle intervient aujourd'hui auprès de cette clientèle dans le cadre de son travail. 

@surleborddelaligne

Si chacun fais un petit quelques chose en ces temps difficile ce serait vraiment apprécié! 💙❄️

♬ original sound - Surleborddelaligne

«Dans les prochains jours, il va faire extrêmement froid et des gens vont dormir dehors. Une mini affaire peut changer la donne pour une personne qui a des risques de décéder d'hypothermie», dit Annie Archambault dans sa vidéo. 

Voici un résumé des conseils qu'elle donne. 

Choses à donner 

Si vous êtes à l'aise d'aller à la rencontre des personnes en situation d'itinérance pour leur donner des items qui les aideront à passer à travers le temps froid, voici ce qui peut leur être très utile.  

  • Des réchauffe-mains (style HotHands) pour mettre dans les mitaines ou les bottes (en vente par exemple au Dollarama) 
  • Des couvertures que vous avez en surplus 
  • Des bas 
  • Des billets de métro, «comme ça [les gens] peuvent se réchauffer dans le métro sans pogner de tickets pour avoir sauté par-dessus la barrière» 
  • Du café, «parce que ça réchauffe, mais aussi si la personne ne s'endort pas nécessairement pendant la nuit au froid, on réduit vraiment les risques d'hypothermie» 
  • Un repas chaud cuisiné maison 
  • Des cartes-cadeaux de places ouvertes 24 heures sur 24 comme McDonald's ou Tim Hortons pour que les gens puissent aller acheter un café et se réchauffer quelques minutes en même temps   

Annie Archambault rappelle que ce n'est pas parce qu'on voit moins de personnes dehors quand il fait froid qu'elles ne sont pas là; souvent, elles se cachent du froid et du vent.

«Tout petit geste peut changer quelque chose et on va essayer d'avoir une pensée pour ces personnes-là», dit-elle. 

«Ne vous mettez pas à risque en allant dans les ruelles vous promener, faites-le si vous êtes à l'aise», nuance-t-elle toutefois. 

Autre rappel : la Naloxone, qui renverse temporairement les effets d'une surdose d'opioïdes, gèle à cette température. Une fois qu'elle a dégelé, on peut encore l'utiliser, mais son effet est diminué. On est donc mieux de la jeter et d'aller en chercher d'autre. On peut en trouver gratuitement dans les pharmacies du Québec.

À VOIR AUSSI

s