Pokémon Go: deux policiers n’ont pas répondu à un cambriolage afin d’attraper un Snorlax | 24 heures
/misc

Pokémon Go: deux policiers n’ont pas répondu à un cambriolage afin d’attraper un Snorlax

Image principale de l'article Ils ignorent un vol pour attraper un Snorlax
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Il y a de bons et de moins bons moments pour jouer à Pokémon Go. C’est l’activité idéale si vous êtes en congé et avez besoin de prendre l’air, mais peut-être pas si vous êtes un policier appelé à intervenir sur la scène d’un crime.

• À lire aussi: J’ai un problème avec les jeux mobiles

• À lire aussi: [QUIZ] Identifiez le Pokémon!

Et pourtant, deux patrouilleurs du Service de police de Los Angeles (LAPD) ont eu la drôle d’idée de procéder à la capture d’un Snorlax et d’un Togetic, alors qu’on les attendait plutôt en renfort sur les lieux d’un cambriolage.

L’étrange incident s’est déroulé en avril 2017, moins d’un an après la parution de Pokémon Go, mais a refait surface cette semaine, alors que les deux ex-policiers, congédiés à la suite de leur bévue, ont perdu leur cause en cour d’appel vendredi dernier.

Selon des documents légaux, obtenus par Vice, une alerte pour un potentiel vol dans un magasin Macy’s venait d’être lancée lorsque les officiers Louis Lozano et Eric Mitchell, employés à ce moment par le LAPD, ont été contactés par leur supérieur pour intervenir sur la scène du présumé crime.

Même si ceux-ci étaient dans le secteur, ils auraient cependant choisi –à deux reprises!– d’ignorer l’appel de leur patron, préférant se lancer à la poursuite d'un Snorlax, tout juste apparu à proximité.

«Les gars vont tellement être jaloux»  

Pendant 20 minutes, en arpentant les rues de Los Angeles à la recherche du dodu Pokémon, Lozano et Mitchell auraient notamment discuté de stratégie pour attraper la créature, en plus d’apercevoir en route un Togetic, lui aussi prêt à être capturé. Quelle journée!

Et bonne nouvelle pour le duo, les deux dresseurs seraient parvenus à enfermer dans une Poké Ball d’abord Snorlax, puis Togetic, qui aurait toutefois donné du fil à retordre à Mitchell.

«Putain de merde, mec. Cette chose est en train de me mettre une raclée, aurait mentionné l’ex-policier pendant l’éreintant combat contre le Pokémon de type fée, selon des documents légaux. Putain de merde. Finalement... les gars vont tellement être jaloux», se serait-il ensuite exclamé, à la suite de sa victoire.

Enregistrés... puis congédiés  

Il y a cependant eu un gros bémol à cette journée de rêve pour tout amateur de Pokémon: Lozano et Mitchell, comme c’est souvent dans les autopatrouilles, ont été enregistrés tout au long de leur périple. Ce qui a ensuite permis au Service de police de découvrir pourquoi les deux patrouilleurs n’avaient pas répondu à l’appel du cambriolage.

Le tout a finalement mené à leur congédiement, la direction du service notant dans leur décision que «jouer à Pokémon Go a montré un mépris total pour la communauté, gaspillé des ressources, violé la confiance du public et n’était pas professionnel et embarrassant pour le département».

«Leur comportement reflétait une négligence grave, de la lâcheté, un manque de considération et de la tromperie», est-il indiqué par la suite dans la déclaration.

Est-ce que toute cette saga valait le coup pour un Snorlax et un Togetic? Disons que c’est possiblement un peu cher payé.

Il faut toutefois voir le tout d’un bon œil: Louis Lozano et Eric Mitchell ont désormais beaucoup plus de temps libre pour s’adonner à Pokémon Go. C’est au moins ça!


À VOIR AUSSI 

s

s

s

Sur le même sujet