25 ans et plus, vous pouvez maintenant prendre rendez-vous pour votre 3e dose de vaccin contre la COVID-19 | 24 heures
/bref

25 ans et plus, vous pouvez maintenant prendre rendez-vous pour votre 3e dose de vaccin contre la COVID-19

Image principale de l'article 25 ans et plus, vous pouvez prendre rendez-vous
AFP

Ça y est: les Québécois âgés de 25 ans et plus peuvent maintenant prendre rendez-vous pour recevoir leur troisième dose de vaccin contre la COVID-19. Voici tout ce que vous devez savoir sur la dose de rappel et la prise de rendez-vous.

• À lire aussi: De pandémie à endémie: qu’est-ce que ça veut dire et comment on y arrive?

• À lire aussi: François Legault veut faire payer les non-vaccinés

Comment puis-je m’inscrire?  

Rien de plus simple. Comme pour les deux premières doses, il suffit de se rendre au portail gouvernemental Clic Santé et de sélectionner «Vaccin COVID – 3e dose».

Pour pouvoir recevoir une dose de rappel, vous devez avoir reçu la deuxième il y a au moins trois mois. Ce sont donc les Québécois qui ont été vaccinés avant le 14 octobre qui pourront s'inscrire.

Capture d'écran | Clic Santé

Vous choisirez le centre de vaccination de votre choix, en fonction des disponibilités. 

Pour prendre rendez-vous, vous devrez finalement fournir vos numéros d’assurance maladie et de téléphone. 

Est-ce possible d’opter pour la formule sans rendez-vous?  

De fait, si vous êtes impatient de recevoir votre dose de rappel (et que vous habitez dans la région de Montréal), pas besoin de prendre rendez-vous. 

• À lire aussi: Non-vaccinés et antivaccins, même combat? Pas si vite

Toute personne âgée de 18 ans et plus peut en effet se rendre à la clinique de vaccination sans rendez-vous du Palais des congrès de Montréal.

Pourquoi faudrait-il recevoir une 3e dose?   

L’immunité offerte par les vaccins n’est pas à toute épreuve et elle diminue avec le temps, notamment chez les personnes âgées. La troisième dose devrait augmenter la protection immunitaire. 

Si les deux premières doses réduisent les risques d’hospitalisation, la troisième permet, elle, de limiter l’infection dans la population. Cette dose de rappel vient multiplier considérablement les anticorps chez une personne, réduisant ainsi la transmission, explique Benoit Barbeau, professeur au Département des sciences biologiques de l’UQAM. 

La pleine efficacité de la troisième dose débute entre neuf et quatorze jours après l’injection, précise-t-il. 

Et qu'en est-il du passeport sanitaire?        

À l’instar de la France, le gouvernement Legault a annoncé, la semaine dernière, qu’il faudrait une troisième dose de vaccin pour que son passeport vaccinal soit valide. 

• À lire aussi: Vous avez les symptômes d’un rhume? Ça pourrait être la COVID-19

Le passeport vaccinal sera élargi à la troisième dose lorsque toute la population aura eu l’occasion de la recevoir. Aucune date n’a encore été fixée. 

En date du 12 janvier, 27% de la population vaccinable avait reçu leur dose de rappel. 

Quel vaccin sera administré?  

Le mois dernier, le CCNI a recommandé que le vaccin de Pfizer-BioNTech soit privilégié pour les moins de 30 ans, plutôt que celui de Moderna

Des cas de myocardite et de péricardite, deux types d’inflammation du cœur, sont survenus chez des hommes âgés de 18 à 29 ans après l'administration de leur deuxième dose de vaccin à ARN messager. Cette situation résulte plus souvent de Moderna que de Pfizer, lesquels sont tous deux des vaccins à ARN messager.  

Puisque ces risques sont minimes, il vaut mieux recevoir une dose de Moderna que de ne pas en recevoir du tout. «Si c’est le seul vaccin [Moderna] qui est disponible, c’est suggéré de le prendre quand même», souligne le Dr Alain Lamarre, professeur-chercheur en immunologie et virologie à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS).  

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a indiqué qu'il s'assurait «de garder des doses du vaccin Pfizer pour les personnes âgées de 12 à 29 ans, puisque le CIQ recommande l’utilisation préférentielle de ce vaccin chez ces personnes». 

Le Québec dispose de 2,5 millions de doses du vaccin Moderna et de 700 000 doses du vaccin Pfizer, selon le MSSS. 

Si j’ai contracté la COVID-19 récemment?  

Même si vous avez contracté la COVID-19 dernièrement, il vaut mieux aller vous faire vacciner. 

• À lire aussi: Tests PCR, isolement: ce que vous devez faire si vous êtes déclaré positif à la COVID-19

À la suite d’une recommandation de la Santé publique, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé, ce mercredi, que les personnes qui ont eu la COVID-19 récemment ou qui sont actuellement infectées pourront obtenir la dose de rappel «dès que leur maladie sera résolue, c’est-à-dire lors de la fin des symptômes».

«Dans le contexte épidémiologique actuel, il est recommandé que toutes les personnes qui le souhaitent [...] puissent obtenir dès que possible une dose de rappel contre la COVID-19, insiste le MSSS. La dose de rappel offre une meilleure protection contre le variant Omicron.»