Des restos du Grand Montréal vont ouvrir à pleine capacité pour défier le gouvernement | 24 heures
/misc

Des restos du Grand Montréal vont ouvrir à pleine capacité pour défier le gouvernement

Luigi Esposito, du restaurant italien Kesté
Photos Instagram Kesté

Luigi Esposito, du restaurant italien Kesté

Des restaurateurs du Grand Montréal défieront le gouvernement Legault le 30 janvier et ouvriront leurs salles à manger en faisant fi des règles sanitaires en vigueur.

Certains restaurateurs ont manifesté leur position dans les derniers jours sur les réseaux sociaux. 

• À lire aussi: Elle est confinée chez un gars avec qui sa mère l'a envoyée en blind date

Selon ce qu’on peut lire dans une publication circulant beaucoup depuis peu sur Instagram, une invitation est lancée aux commerçants, restaurateurs, entrepreneurs et associations sportives à joindre «un mouvement de masse national sans (code) QR» pour ouvrir leurs établissements au 30 janvier 2022. Selon les règles en vigueur, les restaurants peuvent uniquement servir des repas pour emporter ou en livraison.

Le Kesté, restaurant situé sur la rue Fairmount Ouest à Montréal, ouvrira dès cette date. Dans une publication sur leur compte Instagram, l’établissement montréalais justifie son choix en affirmant qu’il ne peut plus se «conformer à des mesures arbitraires».

«[Ces mesures] se sont avérées inefficaces pour résoudre le problème auquel nous sommes tous confrontés. Si rien ne change et que nous ne prenons pas position, les petites entreprises se transformeront en quelque chose du passé», peut-on y lire.

«En tant que ville, nous devons tous travailler ensemble pour ne plus permettre de confinement inutile que personne n'appuie. Nous ne pouvons pas réparer les dommages causés par le passé, mais nous pouvons certainement empêcher que cela se reproduise», ajoute celui qui invite les restaurateurs à se joindre à eux.

• À lire aussi: 8 personnalités publiques qui ont suscité la controverse à cause de leur position sur les vaccins ou les mesures sanitaires

Le Cafe-teria Europa, restaurant lavallois, a aussi pris position, en partageant la même publication. De leur côté, l’établissement souligne que le passeport vaccinal «n’est pas pertinent».

Vincenzo Guzzo, propriétaire des Cinémas Guzzo, a également republié ladite photo sur son compte Instagram, sans toutefois indiquer clairement s’il allait prendre part au mouvement.

Pas une bonne idée, selon une association de bars

Le président de l’Union des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis (à gauche), et le président de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec, Renaud Poulin.

Photo 24 Heures, Alex Proteau

Le président de l’Union des tenanciers de bars du Québec, Peter Sergakis (à gauche), et le président de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec, Renaud Poulin.

Le président de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec (CPBBTQ), Renaud Poulin, a été mis au courant de la situation par un de ses membres qui souhaitait joindre le mouvement. Renaud Poulin désapprouve ce mouvement de contestation.

• À lire aussi: Un militant anti-vaccin essaie de se faire vacciner dans un faux bras en silicone

«Défier les lois ternit l'image de l'industrie et peut inciter le gouvernement à être plus sévère avec notre industrie», indique-t-il.

Le président de la CPBBTQ stipule toutefois qu’il «avisera aujourd’hui François Legault du désarroi dans lequel des milliers de commerçants se retrouvent actuellement dû aux mesures sanitaires imposées par son gouvernement.»

«La situation financière est de plus en plus insoutenable pour tous ces entrepreneurs», ajoute-t-il.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s

Sur le même sujet