Poursuite en diffamation entre Jessie Nadeau et PH Cantin d’Occupation Double Bali | 24 heures
/bref

Poursuite en diffamation entre Jessie Nadeau et PH Cantin d’Occupation Double Bali

Image principale de l'article Poursuite en diffamation entre un ancien couple
Photo d'archives/Courtoisie

Estimant se trouver dans un «continuum de dénonciations fallacieuses» de la part de son ancienne amoureuse, l'ex-candidat d’Occupation Double Pascal-Hugo Caron-Cantin poursuit cette dernière pour un peu plus de 200 000$.

• À lire aussi: Jessie Nadeau dit avoir subi de la violence conjugale de la part d'un ex-conjoint

Les faits à l’origine de cette poursuite en diffamation se retrouvent sur une vidéo publiée en décembre par Jessie Nadeau sur différents réseaux sociaux, dans laquelle elle prétend avoir «subi de la violence verbale, psychologique et physique» de la part de celui qui se faisait appeler «PH» dans le cadre de l’édition Occupation Double Bali en 2017.  

À la suite de ces allégations publiées sur YouTube, TikTok et Instagram, plateforme où la défenderesse est suivie par plus de 180 000 abonnés, le demandeur dit avoir reçu plusieurs messages en privé «pour obtenir sa version des faits», et «certains commanditaires» ont suspendu leur partenariat d’affaires avec l’homme originaire de Chicoutimi.  

 «Une simple lecture des publications de la défenderesse ainsi qu’un visionnement de ses vidéos permettent de conclure que le demandeur est faussement identifié comme un abuseur et un homme violent», peut-on lire dans la poursuite en diffamation déposée en Cour supérieure.  

«Or, en aucun temps le demandeur n’a fait preuve de violence conjugale, comme il est allégué. En réalité, ces propos ont été prononcés dans un contexte de dénonciations multiples de la part de la défenderesse, et ce, uniquement pour attirer l’attention de son public et nuire au demandeur», poursuit-on.  

«Ces allégations s’inscrivent dans un contexte de plusieurs dénonciations de la part de la défenderesse, qui affirme avoir fait l’objet d’agressions physiques et psychologiques de la part de ses anciens partenaires de cœur, amis et connaissances», est-il ajouté.   

Des affirmations qui ont nui à la réputation, à l’honneur, à la dignité et à l’intégrité de l’homme, qui réclame la somme de 205 000$. 

Dommages 

Dans le document d’une dizaine de pages, l’ancien candidat d’OD mentionne notamment qu’à la suite de cette publication, un partenariat d’affaires qui était sur le point de se conclure avec Sports Experts a été mis sur la glace.  

«D’autres partenaires qui avaient déjà fait affaire avec le demandeur lui ont demandé de retirer les publications publiques auxquelles ils pouvaient être associés à ce dernier», est-il mentionné dans le document. 

En plus du dédommagement, Pascal-Hugo Caron-Cantin souhaite voir l’ensemble des vidéos le concernant être retirées des plateformes publiques sur lesquelles elles se trouvent toujours.

«Tu as été violent physiquement» 

Dans la série de vidéos en question, Jessie Nadeau lance d'entrée de jeu: «J’aimerais te dire que ce n’était qu’une chicane de couple, qu’un malentendu, qu’un manque de communication. J’aimerais ça te dire que c’est juste quand il a eu une journée stressante, quand il a consommé, quand il est fatigué. J’aimerais ça te dire que c’était de ma faute, que je l’avais cherché, que je le méritais.»

«Tu étais fier de dire à tout le monde que tu ne m’avais pas frappée, que tu n’avais pas été violent physiquement. Mais tu as été violent physiquement. Dans la violence conjugale, il n’y a pas juste la violence physique de toute façon. Et ça, tu devrais le savoir parce que tu as fait des podcasts sur la violence conjugale», dit celle qui a reçu une vague de soutien dans les heures suivant la publication des vidéos.

Sans expliquer les situations en détail, l'influenceuse décrit diverses conséquences qui ont découlé de cette relation, comme le fait de devoir annuler des partys de famille ou d’avoir eu à revenir plus tôt d’un voyage.

- Avec les informations d'Andrea Lubeck