Le salaire minimum passe à 14,25$ de l'heure | 24 heures
/portemonnaie

Le salaire minimum passe à 14,25$ de l'heure

Image principale de l'article Le salaire minimum passe à 14,25$ de l'heure
Photo Adobe Stock

Le salaire minimum passe à 14,25 $ de l’heure au Québec dès dimanche, une hausse de 0,75$.

• À lire aussi: Le nombre de Québécois au salaire minimum diminue année après année

Avec cette hausse de 5,56% pour la période 2022-2023, le gouvernement atteint son objectif d’un ratio de 50% entre le salaire minimum et le salaire moyen.

Les salariés rémunérés avec pourboire verront leur salaire minimum augmenter de 0,60$ pour ainsi atteindre 11,40$ l’heure.

«La crise sanitaire engendre d'importants défis pour les entreprises ainsi que pour les travailleuses et les travailleurs du Québec. Dans ce contexte, j'annonce aujourd'hui une hausse importante et conséquente du salaire minimum», avait mentionné le ministre du Travail Jean Boulet en janvier dernier.

Dans un communiqué diffusé dimanche, le parti d'opposition Québec solidaire estime que cette hausse «ne répond pas aux besoins, ni des travailleurs, ni des entreprises qui peine[nt] à combler leurs postes». 

Rappelons que l'inflation atteint des sommets qui n'ont pas été vus depuis plusieurs décennies au Québec, et que les gens à faible revenu sont les plus touchés par les hausses de prix des produits de base comme la nourriture et l'essence. 

Le ministre Boulet avait défendu sa décision en indiquant que cette hausse était plus faible que les 15$ demandés par plusieurs groupes, afin de ne pas nuire à la santé financière des entreprises. «Nous nous assurons que cette hausse respecte la capacité financière de payer des entreprises sans nuire à leur compétitivité», avait-il expliqué. Il a récemment avancé que le salaire minimum pourrait atteindre 15$ l'an prochain.

«Franchement! 15$, on en avait besoin il y a cinq ans, ce n'est plus un salaire viable aujourd'hui. Ça fait des mois qu'on parle de la crise du coût de la vie, est-ce que M. Boulet croit que les gens au salaire minimum sont immunisés à la hausse de tous les biens de base? J'ai le malheur de lui annoncer que ce n'est pas le cas et qu'aujourd'hui, un salaire minimum décent et viable, c'est 18$ de l'heure», avance le député Alexandre Leduc, responsable solidaire en matière de travail.  

• À lire aussi: 5 trucs pour déjouer l'inflation

Les entreprises soulagées  

En janvier, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) s’était dite soulagée par cette annonce, dans un communiqué. Une telle hausse est d’ailleurs plus pragmatique que d’augmenter le salaire à 18$ l’heure, selon elle. Cependant, il faut savoir que certains commerçants auront besoin d’aide afin d’atténuer les impacts de cette hausse, principalement les propriétaires de PME.

«Le gouvernement doit accorder des mesures d’atténuation, comme des allègements fiscaux sur la masse salariale, pour compenser ces pressions sur les coûts dans les plus petites entreprises», avaot déclaré François Vincent, vice-président Québec à la FCEI en ajoutant qu’une hausse du salaire minimum peut avoir plusieurs conséquences sur les PME.

• À lire aussi: L’inflation a dépassé 6% au Canada, une première en 31 ans

Pour la FCEI, l’augmentation du salaire minimum à 18$ de l’heure ne permettrait pas d’éliminer la pauvreté. C’est pourquoi elle privilégie une approche «basée sur des mesures plus optimales qui permettent d’augmenter le revenu global disponible des travailleurs à faible revenu, comme l’exemption de base, les primes au travail ou encore les crédits d’impôt ciblés».

«Il faut privilégier une approche intelligente et cohérente qui puisse être bénéfique pour tout le monde, y compris pour nos PME», a conclu François Vincent.

À VOIR AUSSI   

s