François Legault sera à Tout le monde en parle ce soir | 24 heures
/bref

François Legault sera à Tout le monde en parle ce soir

Image principale de l'article François Legault sera à TLMEP ce soir
Photo Agence QMI, Joël Lemay

On sent qu'on est à un point tournant dans la gestion de la pandémie : le premier ministre François Legault sera à Tout le monde en parle dimanche soir, à la veille de la réouverture des écoles et de la levée du couvre-feu.

• À lire aussi: Bientôt la fin de la 5e vague? Des signes encourageants

Il faut dire qu'il s'en est passé des choses dans les dernières semaines! Après l'impressionnant volte-face du temps des Fêtes (rappelons-nous qu'il y a à peine un peu plus d'un mois, on pensait encore qu'on pourrait se réunir à 20 pour le souper de Noël), les mesures de plus en plus restrictives se sont mises à débouler, allant jusqu'à l'imposition d'un couvre-feu et l'interdiction des rassemblements privés.

Celles-ci suivaient une impressionnante flambée de cas et d'hospitalisations qui nous a fait battre de tristes records depuis le début de la pandémie.

• À lire aussi: Autant de morts qu’aux États-Unis malgré des règles bien plus strictes

Il est aussi très difficile de se faire tester, alors que les cliniques de dépistage sont réservées aux travailleurs essentiels et qu'il n'y a pas de tests rapides pour tout le monde.

Photo Alex Proteau, 24 heures

Incertitude dans l'air

Malgré cela, le premier ministre a décidé d'aller de l'avant et de maintenir la rentrée scolaire en personne le 17 janvier. Des parents pourraient être appelés à prêter main-forte dans les classes s'il manque d'enseignants, ce qui pousse plusieurs à se demander de quoi aura l'air cette rentrée. 

Depuis le début du mois, il y a de l'incertitude dans l'air alors que le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a démissionné. Il est remplacé par le Dr Luc Boileau, qui a été nommé directeur par intérim.

Dr Horacio Arruda

Photo d'archives Didier Debusschère

Dr Horacio Arruda

• À lire aussi: 6 fois où le Dr Horacio Arruda a suscité la controverse

Non-vaccinés

Le gouvernement a aussi évoqué la mise en place de nouvelles mesures visant les non-vaccinés, sans toutefois en préciser toutes les modalités, ce qui crée de la confusion. 

Il est notamment question de leur interdire l'accès à certains magasins non essentiels à grande surface, et de demander une somme d'argent à toutes les personnes qui pourraient se faire vacciner, mais qui refusent de le faire. 

Il est déjà annoncé que le passeport sanitaire sera requis dans les SAQ et SQDC à partir du 18 janvier. 

• À lire aussi: Les non-vaccinés ne sont pas tous complotistes et antivaccins

À VOIR AUSSI

s