Anne Casabonne candidate conservatrice: retour sur ses derniers mois controversés | 24 heures
/bref

Anne Casabonne candidate conservatrice: retour sur ses derniers mois controversés

Image principale de l'article Anne Casabonne sera candidate conservatrice

Après avoir tenu des propos controversés sur les vaccins, la comédienne Anne Casabonne sera candidate pour le Parti conservateur du Québec (PCQ) dans la circonscription de Marie-Victorin lors de l'élection partielle.

• À lire aussi: Anne Casabonne rejoint les conservateurs de Duhaime: les réactions

Le chef du parti, Éric Duhaime, en a fait l'annonce officielle cet après-midi, aux côtés de la principale intéressée. C’est après être tombé sur le nom d’Anne Casabonne dans la liste des nouveaux membres du PCQ que le chef a décidé de tâter le terrain du côté de la comédienne.

«C’est une élection importante parce que ce sera la première fois que les électeurs pourront se prononcer sur la gestion de crise sanitaire de François Legault», a expliqué l’ancien animateur radio, avant de laisser le micro à Mme Casabonne.

«Je mets ma carrière d’artiste sur pause pour contribuer à remettre la démocratie québécoise en marche», a affirmé d’emblée celle qui a notamment joué dans les séries La Galère et Unité 9, ajoutant que cette idée de se présenter ne lui a pas «poppé hier».

La candidate dans Marie-Victorin n’a pas tardé à attaquer les membres de l’Assemblée nationale, tous partis confondus, mentionnant que «plus personne ne parle en notre nom, il y a 124 François Legault». Lors du point de presse, elle a réitéré qu’elle croyait «sincèrement à la liberté d’expression, surtout celle qui dérange».

Si elle est défaite à l’élection partielle, qui devrait être déclenchée d’ici mai prochain, Anne Casabonne a confirmé qu’elle compte se représenter lors du scrutin général d’octobre.

Des propos controversés  

Le 16 septembre dernier, la comédienne de 52 ans avait publié sur sa page Facebook un long texte contre les vaccins. 

• À lire aussi: Anne Casabonne sort du silence et revient sur sa publication controversée

«[François Legault et Christian Dubé] sont allés jusqu’à promettre un hot dog, une crème glacée, une lotto pour l’injection de ce qui semble visiblement être une marde. Oui, une grosse marde. Une marde qui n’empêche pas de rattraper le virus et/ou de donner le virus. Une marde qui divise les gens entre vax et non-vax. Une marde qui divise les familles, les amis, qui donne des privilèges et discrimine. Une marde qui empêche ceux qui n’ont pas pris la marde en question d’avoir un gagne-pain dans le but de protéger ceux qui ont pourtant pris cette marde (marde qui était censée les libérer et les protéger). Bref, c’est une marde de chez marde», avait-elle écrit.

Le dimanche suivant, Anne Casabonne était revenue sur ses propos. Elle expliquait dans une vidéo de quelque deux minutes qu’elle aurait dû s’en prendre au «statut vaccinal», plutôt qu’aux vaccins.

• À lire aussi: La comédienne Anne Casabonne revient à la charge dans une nouvelle vidéo Facebook

«Je n’ai pas voulu offusquer personne. C’est juste que... je me disais, câline, comment ça se fait que si je suis vaccinée, on essaie de me dicter ce que je dois penser de celui qui n’a pas le même statut vaccinal que moi. [...] Je trouve que le Québec, en ce moment, est géré de façon à ce qu’on veuille créer un fossé entre les vaccinés pis les non-vaccinés, pis ça, moi, ça me fait de la peine», disait-elle.

MARTIN ALARIE/JOURNAL DE MONTRÉ

Puis, un peu plus d’une semaine plus tard, le 30 septembre, la candidate conservatrice en remettait une couche, lors d’une «petite intervention» sur Facebook dans laquelle elle se demandait notamment pourquoi le personnel soignant vacciné ne passait pas de test de dépistage pour la COVID-19.

• À lire aussi: 8 personnalités publiques qui ont suscité la controverse à cause de leur position sur les vaccins ou les mesures sanitaires

«C’est étrange qu’on ne teste pas les personnes vaccinées, puisque, semble-t-il, on transmet autant que les non-vaccinés», disait la comédienne. «Rien ne garantit que ces personnes sont négatives.»

Elle proposait alors de tester tout le personnel du réseau de la santé à l’aide de tests antigéniques. 

Qui sont les autres candidats?  

Le Parti conservateur du Québec était la dernière formation d'opposition à présenter son candidat en prévision de l'élection partielle dans Marie-Victorin. Jusqu'en novembre dernier, la circonscription était représentée par la nouvelle mairesse de Longueuil, Catherine Fournier.

C’est Pierre Nantel qui représentera le Parti Québécois, lui qui a été, jusqu’en 2019, député fédéral de Longueuil–Saint-Hubert pour le Nouveau Parti démocratique.

Capture d’écran TVA Nouvelles

C'est la candidate bloquiste aux dernières élections fédérales Shophika Vaithyanathasarma qui tentera de se faire élire pour Québec solidaire. 

Capture d'écran

Le Parti libéral a présenté en novembre dernier sa candidate, l’entrepreneure de 35 ans Émilie Nollet. 

Seule la Coalition Avenir Québec de François Legault n'a toujours pas présenté de candidat. 

− Avec Alain Laforest, TVA Nouvelles