Vous pouvez prendre rendez-vous pour vous faire vacciner au annecasabonne.com | 24 heures
/bref

Vous pouvez prendre rendez-vous pour vous faire vacciner au annecasabonne.com

Image principale de l'article Vaccin: prenez rendez-vous au annecasabonne.com
Capture d’écran Youtube, Accès Pharma Walmart

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le programme d’Anne Casabonne, la nouvelle candidate du Parti conservateur du Québec en vue de l’élection partielle dans Marie-Victorin? Eh bien, oubliez l’adresse annecasabonne.com, qui renvoie plutôt vers... la plateforme Clic Santé. 

• À lire aussi: Retour sur ses derniers mois controversés

• À lire aussi: Anne Casabonne rejoint les conservateurs de Duhaime: les réactions

Lundi après-midi, l’actrice a annoncé qu’elle faisait le saut en politique, quelques mois après avoir tenu des propos controversés sur les vaccins. En septembre dernier, la comédienne avait en effet qualifié les vaccins contre la COVID-19 de «grosse marde».  

Mais voilà que quelqu’un a profité de l'annonce de sa candidature pour mettre la main sur le domaine annecasabonne.com. En entrant cette adresse, vous serez redirigé vers la plateforme du gouvernement Clic Santé, utilisée pour la prise de rendez-vous pour se faire vacciner.  

Sur Twitter, l’urgentologue Alain Vadeboncoeur a souligné, non sans humour, «rester ouvert d'esprit et ne pas se fier aux apparences», nous invitant à consulter le programme de la nouvelle venue en politique au annecasabonne.com.  

Dans la foulée de son arrivée au PCQ, les comptes Twitter et Facebook d’Anne Casabonne, sur lesquels elle s’exprimait contre les vaccins et le passeport vaccinal, ont été désactivés. Elle affirme vouloir mettre l’attention sur les plateformes du PCQ.  

• À lire aussi: 8 personnalités publiques qui ont suscité la controverse à cause de leur position sur les vaccins ou les mesures sanitaires

Anne Casabonne tentera de succéder à l’ancienne députée indépendante Catherine Fournier qui a été élue mairesse de Longueuil l’automne dernier. Le premier ministre du Québec, François Legault, avait affirmé que l’élection partielle se déroulerait quelque temps après Noël.