Le chanteur Karim Ouellet est mort | 24 heures
/bref

Le chanteur Karim Ouellet est mort

Image principale de l'article Le chanteur Karim Ouellet est mort
Photo Le Journal de Québec, Annie T Roussel

L’auteur-compositeur-interprète Karim Ouellet a été retrouvé mort dans le studio de musique L'Unisson de Québec, lundi soir.

La cause et la date exacte de son décès demeurent inconnues. La coroner Me Sophie Réginière va enquêter pour établir les circonstances qui ont mené à son décès.  

L'artiste est décédé seul dans le studio de la rue Saint-Anselme, en basse-ville de Québec. 

Ce sont des voisins qui ont alerté les autorités, inquiets de ne pas avoir de ses nouvelles. Selon nos informations, le chanteur s’était isolé de ses amis et de ses proches depuis un certain temps.

Onde de choc

La disparition de l'artiste, aussi soudaine qu'inattendue, a créé une onde de choc au sein de l'industrie musicale ainsi que sur les réseaux sociaux.

Sa soeur, la rappeuse Sarahmée, lui a rendu hommage. 

«Karim aura laissé sa marque dans nos cœurs pour toujours et nous continuerons de célébrer sa vie, son talent et son héritage», a-t-elle écrit. 

De nombreux politiciens, dont les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault, ont aussi souligné son apport à la musique québécoise.

• À lire aussi: Vague d’hommages sur les réseaux sociaux

Isolé et reclus

Né à Dakar au Sénégal, Karim Ouellet avait fêté son 37e anniversaire en décembre dernier.

L’artiste de Québec a sorti son premier album solo, Plume, en 2011. Son deuxième opus, Fox, lancé en 2012, a été sacré meilleur album francophone aux prix Juno en 2014. Fox a aussi récolté bon nombre de nominations au Gala de l’ADISQ de 2013, en plus de faire chanter le Québec avec son succès L’amour.

Quatre ans plus tard, le jeune artiste a fait paraître Trente. Il planchait sur du nouveau matériel.

Stéfane Campbell, qui a fait les relations de presse de Karim Ouellet pendant plusieurs années, affirme qu’il s’agit d’une perte énorme, non seulement pour ses proches, mais aussi pour la scène musicale à Québec.

«Je ne me souviens pas d’un artiste de Québec qui avait eu un écho aussi tonitruant», affirme-t-il.

Même s’ils ne s’étaient pas parlé depuis trois ans, Stéfane Campbell avait remarqué que Karim s’était isolé de son entourage. 

«Dans les dernières années, il était très reclus», souligne-t-il, ébranlé.

Le souvenir qu’il garde de Karim Ouellet est celui d’un artiste différent qui a su faire sa place en restant authentique à la personne qu’il était.

Avec Catherine Bouchard et Cédric Bélanger

s