Être pigiste en 2022 : comment ça peut devenir avantageux | 24 heures
/portemonnaie

Être pigiste en 2022 : comment ça peut devenir avantageux

Image principale de l'article Comment ça peut devenir avantageux

 

En collaboration avec

Troquer le fameux 9 à 5 pour un horaire plus flexible à la pige peut réellement devenir payant tant sur le plan humain que financier.

La vie de pigiste vous a toujours intrigué? Marie-Ève Leclerc (nomade numérique), Kevin Courchesne (entrepreneur) et Gabrielle Tremblay-Baillargeon (nouvelle maman) vous parlent de leur réalité et donnent des conseils à tous ceux et celles qui aimeraient se lancer à la pige (ou comme travailleur autonome).

Marie-Ève Leclerc | Nomade numérique  

MadeTwoTravel

« Avec la pandémie, les étoiles se sont alignées et certaines occasions se sont présentées. » Après une perte d’emploi et la PCU comme seul coussin financier, Marie-Ève a fait le grand saut en septembre 2020. Au point de se transformer en nomade numérique (digital nomad), c’est-à-dire de prendre des contrats en numérique et de travailler à distance pour voyager en même temps. Prochaine destination en vue lorsque ce sera possible? Le Brésil!  

Ses avantages 

« Je me suis toujours vu travailler en voyageant, alors je n‘ai jamais autant aimé ce que je fais! »        

  • Atteindre un équilibre personnel et professionnel;        
  • Rencontrer d’autres nomades numériques;        
  • Être en slow travel pour s’ancrer dans le quotidien des communautés;        
  • Vivre au soleil l'hiver!                 

MadeTwoTravel

Ses défis 

« Après 18 mois à la pige, je vois plus clairement les défis liés à ce mode de vie. Est-ce que je retournerais en entreprise? Peut-être, si on me permettait de travailler ailleurs dans le monde. »         

  • Composer avec l’inattendu : un ordinateur à réparer, un Wi-Fi déficient, etc.;        
  • Ne jamais sous-estimer le temps consacré aux suivis et à l’administration;         
  • Avoir la discipline de travail pour préserver ce mode de vie;         
  • Prendre de vraies vacances!                

Ses conseils

« Dans un premier temps, c’est important de définir les habiletés que l’on souhaite mettre en valeur comme pigiste. »         

  • Commencer avec quelques contrats, pas nécessairement à temps plein;         
  • Saisir les occasions : plusieurs entreprises cherchent de bons pigistes;         
  • Savoir que le nomadisme numérique est souvent pour des personnes sans enfant ou avoir un partenaire qui aspire à un mode de vie similaire.                

Kevin Courchesne | Entrepreneur-pigiste  

« Je suis nouvellement pigiste, en plus de gérer ma petite entreprise, June Cosmétiques. Je crois aux occasions qui me permettent de prendre des tournants majeurs dans la vie. » 

Polyvalent, passionné, persévérant : Kevin est aussi férocement discipliné, fuit les dettes et réinvestit ses profits. Depuis l’automne, lui et sa partenaire chez June Cosmétiques gèrent la croissance de l’entreprise. Il a décidé de prendre des contrats à la pige en plus afin d’aider à soutenir financièrement la compagnie. « Pas question de manquer le bateau! »

Ses avantages 

À son avis, tout peut devenir un avantage : « Il suffit de mettre nos besoins en lumière, dans chacune de nos décisions. »        

  • Gérer son horaire plus facilement;         
  • Dégager le temps requis pour faire croître son entreprise;        
  • Avoir le temps de s'arrêter quand le besoin se fait sentir.                

Ses défis 

« Quand on se met trop de pression, les erreurs commencent. L'important, c'est d'avoir du le plaisir. »        

  • S'accorder des pauses et des journées moins remplies, selon notre humeur;        
  • Admettre que l’on ne peut pas être 100 % du temps efficace;         
  • Mettre de l’argent de côté pour les vacances.                 

Ses conseils

« Idéalement, on évite de demeurer assis et d’attendre que les contrats arrivent comme par magie. »        

  • Anticiper les besoins pour avoir une longueur d’avance;        
  • Chercher des contrats et se faire voir sur les réseaux sociaux;        
  • Avoir un coussin financier d’au moins trois mois;         
  • Savoir qu’il n’y a pas de moment idéal pour se lancer à la pige                

Gabrielle Tremblay-Baillargeon | Nouvelle maman  

Rédactrice à la pige, Gabrielle a d’abord travaillé dans une grande organisation : « Ça m’a aidé à bâtir un portfolio et une certaine crédibilité. »

Ses avantages

« Depuis octobre 2021 [retour de congé de maternité], je ne travaille que du lundi au jeudi. Et comme j’ai augmenté mes tarifs, mes revenus ne sont pas affectés. »         

  • Flexibilité des horaires;         
  • Temps familial de qualité;         
  • Tâches ménagères simplifiées!                

Ses défis 

« Comme maman, c’est la conciliation culpabilité-travail. En étant à la maison, je me dis que je pourrais passer plus de temps avec ma fille. J’ai pris six mois de congé par crainte de perdre ma clientèle, mais je réalise que j’aurais pu prendre un an, sans impact négatif. »        

  • Éviter d’être constamment en mode travail;         
  • Être proactive, disciplinée et organisée.                 

Ses conseils 

« Migrer doucement vers la pige, en conciliant d’abord un emploi à temps plein et des contrats en marge, les soirs et les week-ends. Abandonner son emploi d’un coup pour réaliser son rêve, c’est peut-être irréaliste et stressant. »        

  • Oser les essais-erreurs durant les premiers mois;         
  • Demander des conseils à d’autres pigistes;         
  • Savoir que le travail solitaire n’est pas pour tout le monde;        
  • Avoir un comptable.                 

Épargne et finances  

Getty Images/iStockphoto

À ce chapitre, Marie-Ève mentionne : « C’est important d’aller chercher de l’aide ». Sur les médias sociaux, elle s’abonne à des groupes où s’échangent des conseils et des offres de contrats. En voyage, elle sous-loue son appartement à Montréal, vit de manière frugale et privilégie des destinations peu coûteuses. 

Kevin économise par virements automatisés et constate l’effet positif de transformer cette discipline en simple habitude. Il confie une partie du volet administratif à une personne externe. 

Gabrielle arrive à mettre de l’argent de côté pour payer ses taxes, ses impôts et ses acomptes provisionnels. « J’ai aussi des REER et des CELI », confie-t-elle.

Conseils en vrac  

  • N’oubliez pas de vous inscrire aux fichiers de la TPS et de la TVQ (taxes) si vos revenus excèdent 30 000 $;         
  • Idéalement, prévoyez un coussin financier équivalent à trois mois de revenus pour parer aux imprévus;         
  • Considérez l’assurance invalidité pour retirer des indemnités couvrant une perte de salaire imprévue, par exemple en cas de blessure ou de maladie;         
  • Au moment de faire votre déclaration de revenus, vous pourrez déduire certaines dépenses liées à votre travail (téléphone cellulaire, Internet, transport, repas et frais de représentation, etc.) D’où l’importance de garder vos reçus!                

Vous êtes pigiste ou considérez le devenir? Pour atteindre vos objectifs d’épargne, n’hésitez pas à demander l’aide gratuite d’un conseiller en sécurité financière de la Sun Life!