Alanis Désilets dénonce le «mom shaming» qui dégénère sur Instagram | 24 heures
/billie

Alanis Désilets dénonce le «mom shaming» qui dégénère sur Instagram

Alanis Désilets dévoile avoir été victime de «mom shaming» sur Instagram, à un point où certains de ses abonnés ont appelé la DPJ.

• À lire aussi: Alanis Désilets a accouché et partage une adorable photo

C'est bien connu, sur Internet, les parents sont souvent victimes de jugement de purs inconnus qui s'entêtent à leur dire comment s'occuper de leurs enfants. Pour les influenceurs, ce phénomène est décuplé, puisque leur communauté est grande et parfois certaines personnes ne les suivent pas pour les bonnes raisons.

Alanis Désilets a été victime de ce phénomène nommé «mom shaming» qui fait beaucoup plus de mal que de bien. L'influenceuse et ancienne participante à OD Bali a dénoncé ces comportements toxiques sur Instagram le vendredi 21 janvier en après-midi.

Celle-ci a dévoilé qu'après avoir publié une courte vidéo en Story où elle danse avec son fils Méo, des abonnés on signalé le tout à la DPJ, soit le la Direction de la protection de la jeunesse.

Voici ce qu'elle avait à dire :

«Hier suite à une story où je danse avec mon fils dans les bras, des signalements ont été faits à la dpj. Je suis à l'envers raide. Je prends soin de mon enfant, il ne manque de rien et il est élevé dans un foyer sain et sécuritaire».

À cause de cet événement troublant, Alanis a dû prendre une décision ferme concernant la présence de son fils sur les réseaux sociaux. 

«Les gens sont fous man. Pu jamais vous allez entendre parler de mon Méo, c'est trop fragile pis je ne peux pas dealer avec ça. Je suis vraiment triste. Je sais que nous sommes de bons parents».

Capture d'écran Instagram

Rappelons que Alanis et son copain de longue date, Joël, ont accueilli le petit Méo en novembre dernier.

Le couple avait alors décidé de ne pas montrer le visage de leur enfant sur internet, et les voilà forcés de resserrer leur règlement à cause de comportements exagérés de certains internautes zélés. 

On leur souhaite beaucoup de bonheur pour la suite!

Sur le même sujet