Mikaël Kingsbury vérifie si les lits des athlètes à Pékin sont en carton | 24 heures
/pop

Mikaël Kingsbury vérifie si les lits des athlètes à Pékin sont en carton

Image principale de l'article Il a vérifié si les lits à Pékin sont en carton
Photos tirées d'Instagram

Alors que les premiers athlètes canadiens arrivent à Pékin, le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury répond à la question que tout le monde se pose: les lits du village olympique sont-ils en carton, comme aux Jeux de Tokyo?

• À lire aussi: Ça brasse (pour le Canada) en Chine à quelques jours des Jeux olympiques

• À lire aussi: Les Jeux olympiques de Pékin 100% dépendants des canons à neige

Sur Instagram, l'athlète a d'abord publié une story pour nous annoncer qu'il était arrivé à bon port, jeudi (vendredi en Chine). Pour l'occasion, il a publié une photo de son lit olympique.

Sur Twitter, le Québécois a ensuite commenté la publication d'un journaliste qui avait repris sa photo. Il en a profité pour nous préciser de quoi était fait le lit.

 

Eh bien, c'est officiel: les athlètes ne dormiront pas sur des lits en carton. Si l’on se fie au «dong, dong, dong» que fait le meuble lorsque Kingsbury cogne dessus, il semble en métal. 

• À lire aussi: 4 fois (dont à Montréal en 1976) où de vrais boycottages ont perturbé la tenue de Jeux olympiques

Rappelons que lors des Jeux de Tokyo, l’été dernier, les lits en carton du village olympique avaient fait largement jaser à travers le monde, certains athlètes les qualifiant de lits antisexe.

• À lire aussi: Les athlètes testent les fameux lits en carton... et c’est très divertissant!

Il ne reste plus qu'à savoir si les lits chinois sont plus confortables que les lits écolos japonais...