Les repas d’un réputé restaurant montréalais bientôt dans un univers parallèle | 24 heures
/bref

Les repas d’un réputé restaurant montréalais bientôt dans un univers parallèle

À droite, le propriétaire du Fameux Cosmos, David Minicucci
Courtoisie

À droite, le propriétaire du Fameux Cosmos, David Minicucci

Le Fameux Cosmos, restaurant mythique situé dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, souhaite recréer l’ambiance conviviale de son établissement dans le métavers, un monde parallèle numérique. Voici comment ce projet aux allures futuristes verra le jour.

• À lire aussi: Votre prochain karaoké aura sûrement lieu... dans le métavers

• À lire aussi: Decentraland : un «terrain» virtuel vendu 3 millions $ dans un univers numérique

En 2020, David Minicucci, qui n’avait jamais travaillé dans la restauration, décide d’acheter le restaurant où il appréciait aller manger lorsqu’il était enfant. «Dès que j’ai su qu’il était en vente, j’ai sauté là-dessus», raconte-t-il.

Depuis qu’il est propriétaire, l’homme âgé de 31 ans a obtenu diverses propositions afin d’augmenter la visibilité de la marque. Certains lui ont proposé de franchiser le Cosmos ou de commercialiser ses produits vedettes dans des supermarchés, mais dans les deux cas, rien ne l’intéressait. «Je préférais faire un projet à part, derrière la scène», précise-t-il.

On décortique le métavers

Le 14 janvier dernier, l’entrepreneur a acheté une terre dans le métavers Decentraland au montant estimé à 15 000 dollars canadiens. Pour ce faire, il a dû acheter 4700 MANA, la monnaie numérique très volatile du monde parallèle numérique.

Avant d’aller plus loin, il importe de décortiquer ce qu’est un métavers. Dans sa définition la plus simple, il s’agit d’un monde virtuel en trois dimensions qui reprend la forme du monde physique. C’est un lieu accessible en ligne où les utilisateurs interagissent entre eux avec un avatar. Decentraland est l’un des premiers exemples de ce type de monde parallèle numérique.

  • Écoutez la chronique de l’humoriste Gabrielle Caron sur QUB radio

Cette nouvelle offre futuriste va à contre-courant de ce que proposait le restaurant jusqu’alors : avant d’être acheté par David Minicucci, le Fameux Cosmos n’avait ni site internet, ni terminal de paiement, ni air conditionné et n’avait pratiquement pas de réseaux sociaux.

«Je trouvais ça comique qu’une place comme Cosmos rentre dans le métavers, dit-il, amusé. Ce n’est vraiment pas du tout l’ambiance! Le contraste entre le Cosmos et ce qu’on va faire est vraiment cool.»

L’entrepreneur souhaite recréer l’ambiance conviviale de son restaurant qu’il perçoit comme un repère dans la communauté du quartier Notre-Dame-de-Grâce.

Commercialiser une offre locale à l’international

• À lire aussi: Facebook dévoile son nouveau nom

Le sandwich-déjeuner du Fameux Cosmos

Courtoisie

Le sandwich-déjeuner du Fameux Cosmos

La grande question que l’on se pose est : comment peut-on faire pour déguster le mythique sandwich-déjeuner (Creation) ou l’omelette maison (House Omelette) du Cosmos dans un environnement virtuel?

David Minicucci souhaite que les utilisateurs commandent ses repas par le biais d’une plateforme de livraison. Dès la réception de leur repas, les clients pourraient se rencontrer, par le biais de leur avatar, dans le restaurant virtuel Cosmos. Selon le propriétaire, il sera un jour possible de coordonner les commandes afin que deux personnes puissent les recevoir à leur porte en même temps.

Ça vous permet de commander et manger le même repas que votre ami, même s’il se trouve à Vancouver. La différence, c’est que vous vous retrouverez dans une salle à manger virtuelle et non dans un restaurant traditionnel.

Pour ce faire, l’entrepreneur compte agrandir son offre à l’extérieur du Québec par l’entremise des cuisines fantômes (ghost kitchen) où, grosso modo, les repas Cosmos seraient concoctés dans un restaurant sans salle à manger. Les repas cuisinés seront par la suite livrés par une plateforme de livraison comme Uber Eats. 

David Minicucci croit être le seul restaurant montréalais et possiblement de la province à expérimenter un tel projet. «Je pense que toutes les compagnies devront un jour penser à intégrer le métavers dans leurs opérations», affirme-t-il.

«On revient aux années 90 au début d’internet alors que tout le monde était dans des forums de discussion et personne ne comprenait rien», conclut l'entrepreneur.


Comment acheter un terrain ?

1— Acheter des MANA auprès d’un courtier de cryptomonnaie en ligne.

2— Se rendre sur le Marketplace de Decentraland. 

3— Choisir son terrain à l’aide de la carte fournie

4— Acheter

Et le tour est joué. 

- Avec Gabriel Ouimet

À VOIR    

Tout savoir sur la cryptomonnaie   

s

Sur le même sujet