Des pays d'Europe enlèvent presque toutes leurs mesures sanitaires | 24 heures
/bref

Des pays d'Europe enlèvent presque toutes leurs mesures sanitaires

Image principale de l'article Des pays enlèvent presque toutes leurs mesures
Photo Adobe stock

De nombreux pays - principalement d'Europe - ont récemment annoncé qu'ils étaient dans «une nouvelle phase de la pandémie»: ils lèvent la majorité de leurs restrictions sanitaires. Voici un tour d’horizon de leurs situations.

• À lire aussi: Il faut vacciner les pays les plus pauvres pour passer à autre chose

• À lire aussi: De pandémie à endémie: qu’est-ce que ça veut dire et comment y arrive-t-on?

Allègements en Norvège  

Îles Lofoten, Norvège

AFP

Îles Lofoten, Norvège

Fin du télétravail obligatoire, levée des dernières restrictions sur la vente d’alcool... Le gouvernement norvégien a annoncé mardi la fin de la plupart de ses mesures contre la COVID-19, estimant que la société pouvait et devait «vivre avec le virus».

«Nous sommes enfin arrivés au point où nous pouvons supprimer beaucoup des mesures sanitaires avec lesquelles nous avons dû vivre cet hiver», a déclaré le premier ministre Jonas Gahr Støre lors d’une récente conférence de presse.

Si le variant Omicron a provoqué une flambée d'infections, celle-ci ne se traduit pas par une augmentation d'hospitalisations pour des formes graves de la maladie, dans un pays où la population est très largement vaccinée.

Allègements en Suède  

La première ministre Magdalena Andersson

AFP

La première ministre Magdalena Andersson

À compter du mercredi 9 février, la Suède lèvera la quasi-totalité de ses mesures contre la COVID-19. Les bars et les restaurants n’auront plus l’obligation de fermer à 23 heures et ils ne seront plus limités dans leur capacité d'accueil. Les exigences liées aux certificats de vaccination et imposées pour les rassemblements publics seront supprimées; il ne sera plus recommandé de porter un masque dans les transports en commun en cas d’affluence.

«La pandémie n’est pas terminée, mais nous entrons dans une toute nouvelle phase [...] les connaissances se sont améliorées [...] plusieurs études montrent qu’Omicron conduit à une maladie moins grave», a déclaré la première ministre Magdalena Andersson lors d’une récente conférence de presse.

Allègements en Angleterre  

Le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson

AFP

Le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson

L'Angleterre a abandonné, à la fin de janvier, la quasi-totalité de ses mesures sanitaires malgré la menace du variant Omicron, qui se fait toujours sentir. 

Le gouvernement veut maintenant que la population vive avec la COVID-19 comme elle vit avec la grippe.

• À lire aussi: Quand le Québec pourra-t-il considérer la COVID-19 comme une grippe?

Allègements en Irlande  

Sur la côte sauvage de l’Irlande, entre terre et mer

Photo Instagram @thewildatlanticway

Sur la côte sauvage de l’Irlande, entre terre et mer

Le vendredi 21 janvier, le premier ministre irlandais, Micheal Martin, a annoncé la levée dès le lendemain de la plupart des restrictions sanitaires encore en application dans le pays pour lutter contre le coronavirus, devant l’amélioration de la situation sanitaire. 

Depuis deux semaines, les bars et les restaurants ne sont plus contraints à fermer leurs portes à minuit, en plus de ne plus avoir à exiger le passeport sanitaire, tout comme les boîtes de nuit et autres lieux de loisirs.

Allègements au Danemark  

Adieu masques, pass sanitaires et autres jauges: le Danemark a recouvré mardi la «vie d’avant», en dépit d’un niveau record de cas de COVID-19. Selon les autorités, tout cela est possible en raison de la forte couverture vaccinale nationale (81,2% des gens ont reçu leurs deux doses) et de la sévérité moindre du variant Omicron. 

Allègements en Suisse  

AFP

La Suisse estime que la crise de la COVID-19 est en passe d’entrer dans sa phase endémique et donc de devenir gérable. La levée totale des mesures sanitaires pourrait entrer en vigueur dès le 17 février, supprimant ainsi l’obligation de présenter le passeport sanitaire au restaurant et dans les lieux culturels et le port du masque dans les transports en commun et les magasins, de même que les restrictions liées aux réunions privées et publiques.

Allègements en République tchèque  

La République tchèque a annoncé la fin du passeport vaccinal dès le mercredi 9 février. Plus aucun Tchèque ne sera obligé de se faire vacciner pour aller au restaurant, au théâtre ou à un événement sportif.

Allègements en Israël  

Il n'y a pas qu'en Europe qu'on observe de telles levées de mesures sanitaires. 

Photo AFP

En Israël, depuis ce dimanche, le tav yaroq («pass vert») délivré aux personnes vaccinées ou ayant combattu le coronavirus ne sera plus exigé dans les cafés, les restaurants, les bars, les salles de sport et les hôtels, a souligné le ministère de la Santé. 

• À lire aussi: Drapeaux antivaccins et désinformation: Amazon peut-il vendre n’importe quoi?

Allègements aux États-Unis

Depuis lundi, de nombreux états démocrates ont délaissé le port du masque en intérieur ou dans les écoles. Parmi eux, on compte les États démocrates de New York, Californie, Oregon, New Jersey, Connecticut, Delaware et Massachusetts.

Et au Canada?  

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe

Photo d'archives, AFP

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe

Alors que le Québec se déconfine «mollo», comme le dirait François Legault, d'autres provinces pèsent sur l'accélérateur. La Saskatchewan est l'une d'entre elles: la semaine dernière, leur premier ministre, Scott Moe, a évoqué que la preuve vaccinale (en vigueur depuis le 1er octobre) ne serait plus nécessaire dans un avenir proche. Les recommandations de la Santé publique entourant le port obligatoire du masque et le passeport vaccinal expireront le 28 février prochain, à moins d’un prolongement. 

En Alberta, jugeant venu le moment de mettre fin aux mesures sanitaires, le premier ministre de l'Alberta a annoncé, mardi, que l'exigence du passeport vaccinal cessera dès minuit dans sa province, tandis que les masques suivront dans trois semaines.

• À lire aussi: Les Canadiens vivent différentes réalités: voici les règles sanitaires par province

Jason Kenney

Photo d'archives Agence QMI, Maxime Deland

Jason Kenney

- Avec Jean-Michel Clermont-Goulet, l'Agence QMI et l'AFP

À VOIR AUSSI               

Le «convoi de la liberté» à Québec  

s

Sur le même sujet