Neige artificielle aux JO de Pékin: une photo virale qui en dit long | 24 heures
/environment

Neige artificielle aux JO de Pékin: une photo virale qui en dit long

Image principale de l'article Une photo virale des pistes de neige artificielle
Kjetil Jansrud

Une photo des pistes de ski des Jeux olympiques de Pékin, enneigées artificiellement, devenue virale après avoir été partagée par le skieur norvégien Kjetil Jansrud, résume «l'aberration» environnementale dénoncée par des experts.

• À lire aussi: Les Jeux de Pékin carboneutres, vraiment?

Des pistes de ski toutes blanches, grâce aux canons à neige, au milieu de l'immensité brune et aride des montagnes de Yanqing. Cette photo aérienne partagée par l'athlète Kjetil Jansrud depuis son avion est vite devenue virale. 

Il faut savoir que Pékin est 100% dépendante des canons à neige pour tenir ces Jeux olympiques d'hiver dans l'une des régions les plus sèches de la Chine.

• À lire aussi: Les Jeux olympiques de Pékin 100% dépendants des canons à neige

AFP

Le coût des ressources en eau s'élève à quelque 185 millions de litres pour l'ensemble des sites olympiques, selon une estimation officielle dévoilée en 2019. Une telle consommation dans une zone structurellement frappée par les sécheresses est source de critiques.

«Organiser des Jeux olympiques dans cette région est une aberration, c'est irresponsable», dénonçait la géographe Carmen de Jong, de l'Université de Strasbourg, interrogée par l'AFP avant les Fêtes. 

«On pourrait aussi faire les Jeux olympiques sur la Lune ou sur Mars», avait-elle lancé à la blague.

Une contrainte partout à cause des changements climatiques

Il s'agira des premiers Jeux d'hiver à dépendre entièrement d'un enneigement artificiel. 

Au total, les installations prévues à Yanqing et dans l'autre site olympique de Zhangjiakou emploient 300 canons à neige, de la marque italienne TechnoAlpin, avant que des dameuses donnent forme aux pistes.

Avec le réchauffement climatique, quel que soit le lieu des Jeux olympiques, il y aura toujours des canons à neige, prévoit Florian Hajzeri, directeur général de TechnoAlpin pour la Chine.

- Avec AFP

s

Sur le même sujet