Jeux de Pékin: Kim Boutin remporte sa quatrième médaille olympique | 24 heures
/bref

Jeux de Pékin: Kim Boutin remporte sa quatrième médaille olympique

La Québécoise Kim Boutin, l’Italienne Arianna Fontana et la Néérlandaise Suzanne Schulting.
AFP

La Québécoise Kim Boutin, l’Italienne Arianna Fontana et la Néérlandaise Suzanne Schulting.

Kim Boutin est montée sur la troisième marche du podium du 500 mètres de patinage de vitesse courte piste, lundi, aux Jeux olympiques de Pékin.

Dans une course qui a nécessité trois départs, Boutin, qui s’est élancée du troisième couloir, a rapidement pris le troisième rang et ne l’a jamais quitté. Elle a eu besoin de 42,724 s pour traverser la ligne d’arrivée. L’Italienne Arianna Fontana (42,488) et la Néerlandaise Suzanne Schulting (42,559) l’ont devancée.

• À lire aussi: L'histoire inspirante de Max Parrot, qui a remporté l’or à Pékin quatre ans après avoir reçu un diagnostic de cancer

La Québécoise de 27 ans a ainsi mis la main sur une quatrième médaille olympique. La détentrice du record du monde au 500 m (41,936) avait été décorée de bronze sur la distance à Pyeongchang en 2018. Elle avait également terminé deuxième au 1000 m et troisième au 1500 m en Corée du Sud. Elle pourrait ajouter à sa récolte au relais 3000 m chez les femmes plus tard cette semaine.

AFP

Un peu plus tôt, Boutin avait eu besoin du «photo-finish» pour accéder à la finale. En demi-finale, elle n’a devancé la Russe Elena Seregina que de 21 millièmes de seconde au deuxième rang.

À ses premiers Jeux, Alyson Charles a terminé troisième de la finale B. Elle avait atteint la demi-finale malgré une chute causée par sa compatriote Florence Brunelle. Cette dernière avait d’ailleurs été pénalisée et conséquemment éliminée.

Au 1000 m chez les hommes, les Québécois Jordan Pierre-Gilles et Pascal Dion ont été éliminés d’entrée de jeu en quart. Pierre-Gilles a tout d’abord été pénalisé à la suite d’un contact avec le Chinois Dajing Wu, tandis que Dion a chuté par lui-même.