«Épier vos réseaux sociaux?» : qu’est-ce qu’on peut vous demander (ou non) lors d’une visite d'appartement | 24 heures
/portemonnaie

«Épier vos réseaux sociaux?» : qu’est-ce qu’on peut vous demander (ou non) lors d’une visite d'appartement

Image principale de l'article Que peut-on vous demander lors d’une visite ?
Joël Lemay / Agence QMI

Avant de louer son logement, un propriétaire a-t-il le droit de vous épier sur les réseaux sociaux pour tenter d’en apprendre plus sur vous? Est-ce qu’il peut vous demander de lui fournir votre numéro d’assurance sociale? Le 24 heures a posé ces questions à Me Daniel Crespo Villarreal, un avocat spécialisé en droit du logement, et a consulté le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (CPVP).

• À lire aussi: Augmentations de loyer: ces locataires ont gagné leur cause devant le TAL

Quelles informations le propriétaire peut-il exiger pour mener une enquête de crédit?  

D’abord, il faut savoir qu’un propriétaire peut réaliser une enquête de crédit afin de connaître vos habitudes de paiement. Seules trois informations sont nécessaires pour effectuer une enquête de crédit : votre nom, votre adresse et votre date de naissance, écrit le CPVP. 

Le propriétaire peut également vous demander de lui fournir une preuve pour confirmer votre identité, comme votre carte d’assurance maladie, votre permis de conduire ou encore votre passeport. 

Le locateur n'a cependant pas besoin de collecter les informations, comme le numéro du permis de conduire, sur les pièces d'identification et ne peut vous refuser un logement pour cette raison. 

• À lire aussi: Surchauffe immobilière : pourriez-vous vous payer la même maison aujourd’hui?

Êtes-vous obligé de lui fournir votre numéro d’assurance sociale (NAS)?   

Vous n'êtes pas tenus de donner votre NAS, et ce, en aucune circonstance entourant la location d'un logement. Le NAS est une donnée confidentielle utilisée dans vos déclarations de revenus ou lorsque vous êtes engagé à un nouvel emploi. Elle n’est pas utile pour réaliser une enquête de crédit ou confirmer l’identité d’un locataire, détaille le CPVP sur son site. 

En revanche, rien n’empêche le propriétaire de vous demander votre NAS, mais vous pouvez refuser de lui fournir. 

Ce refus pourrait toutefois placer un locataire potentiel dans une situation délicate et pourrait le désavantager, tient toutefois à préciser Me Crespo Villarreal. L'avocat ajoute qu'un propriétaire pourrait effectivement décider de se tourner vers un autre locataire qui accepterait de lui donner son NAS.

Si un futur propriétaire se fait insistant dans sa demande pour obtenir le NAS, il est possible de porter plainte auprès du CPVP. 

Une demande de location publiée par une locataire sur Facebook, où le propriétaire demande le numéro d'assurance social.

Capture d'écran

Une demande de location publiée par une locataire sur Facebook, où le propriétaire demande le numéro d'assurance social.

Le propriétaire doit-il obtenir votre consentement pour utiliser vos renseignements?   

Si un propriétaire vous demande des renseignements pour mener une enquête de crédit ou pour en savoir plus sur vous, il doit toujours obtenir votre consentement verbal ou écrit pour les utiliser, lit-on sur le site du CPVP. 

Il doit aussi préciser comment et pourquoi il utilise vos renseignements. 

Le propriétaire peut-il vous demander les coordonnées de votre patron et votre revenu annuel?   

Oui. Ces informations peuvent lui permettre d’en apprendre davantage sur vos habitudes de paiement, au même titre que de mener une enquête de crédit, selon le CPVP. 

• À lire aussi: Hausses des loyers : des propriétaires sidérés par l’outil d’augmentation du TAL

Avant une visite, un propriétaire peut-il éplucher vos comptes Facebook, Instagram ou TikTok?  

«Rien n’interdit une personne d'en stalker une autre [...], du moment qu’elle a décidé de s’exposer publiquement», affirme Me Crespo Villarreal.

Il vaut donc mieux y penser avant de vous lancer à la chasse aux logements. Une vidéo de «rave à 7 h du matin» dans un logement qui vous met en vedette pourrait convaincre un propriétaire de choisir un autre locataire, souligne l’avocat. «Ce sont des situations qui pourraient mettre en péril l’intégrité de sa propriété», ajoute-t-il. 

Daniel Crespo Villarreal

Photo Courtoisie

Daniel Crespo Villarreal

Est-ce qu’un propriétaire peut vous demander si vous fumez le tabac ou encore du cannabis ?   

Un propriétaire peut vous poser cette question, puisqu’il doit indiquer dans le bail si le logement est fumeur ou non-fumeur, explique Me Crespo Villarreal.

Puisque le fait d’être fumeur n’est pas considéré comme un motif discriminatoire au sens de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, le propriétaire pourrait refuser de louer un logement à un fumeur.  

• À lire aussi: On s’est prêtés au jeu du #10yearschallenge avec des propriétés à vendre... et ça fait mal

Un locataire peut-il demander des références d’anciens locataires à un propriétaire?   

Dans une vidéo qui circule sur TikTok, un humoriste australien demande à un futur propriétaire des références d’anciens locataires pour savoir s’il est un bon propriétaire. C'est ce qui a inspiré le 24 heures à poser la question à l'avocat.


Dans un monde idéal, ce serait «une excellente idée», croit Me Crespo Villarreal, qui n’a jamais vu pareille demande dans sa carrière. 

Une fois de plus, l’avocat apporte un bémol : dans l’état actuel du marché et la rareté des logements abordables disponibles, une telle demande pourrait faire en sorte que le propriétaire préfère se tourner vers un autre locataire. 

Il conseille néanmoins d’effectuer une recherche avec le nom du propriétaire dans une base de données juridique, SOQUIJ ou CANLii, pour savoir s’il a déjà été impliqué dans des procédures judiciaires. 

À VOIR AUSSI      

L'industrie du vinyle tourne à plein régime      

s

Sur le même sujet