L’inflation atteint un sommet en janvier: voici les 3 coupables | 24 heures
/portemonnaie

L’inflation atteint un sommet en janvier: voici les 3 coupables

Image principale de l'article Les 3 coupables de l’inflation de janvier
Photo Adobe Stock

L’inflation a atteint un nouveau sommet en janvier en s’établissant à 5,1%, une première depuis septembre 1991, selon des données de Statistique Canada. Si l’ensemble des prix ont augmenté en un an, trois secteurs économiques sont principalement à blâmer pour cette hausse historique. Tour d’horizon.

• À lire aussi: Le taux d’inflation au Canada au plus haut depuis 1991

• À lire aussi: Vers une hausse des taux d'intérêt début 2022

  • Écoutez la chronique de Yves Daoust au micro de Richard Martineau tous les jours en balado ou en direct à 9h15 via l’app QUB et le site qub.ca :

L’essence  

De décembre à janvier, les prix à la pompe ont grimpé de 4,8%. La hausse a cependant été vertigineuse en un an, affichant un bond de 31,7%. En d’autres mots, si votre plein d’essence vous coûtait 40$ il y a un an, vous déboursez aujourd’hui un peu plus de 52$. 

«Les prix de l’essence ont augmenté dans le contexte des préoccupations liées à l’approvisionnement mondial du pétrole découlant des événements politiques survenus à l’échelle internationale», a expliqué l’agence gouvernementale.

Marc Vallières/Agence QMI

Les tensions en Ukraine menacent effectivement de faire grimper le prix de l’essence à 2$ le litre. En y ajoutant une demande grandissante en raison du déconfinement à l’échelle planétaire et des déplacements qui reprennent de plus belle, c'est votre portefeuille qui écope.

Statistique Canada calcule que sans l’essence, l’Indice des prix à la consommation, qui permet de calculer l'inflation, a tout de même augmenté de 4,3% par rapport à l’année précédente, soit la «plus forte augmentation depuis la création de l’indice en 1999».

L’épicerie  

Même Statistique Canada le constate: les prix des produits alimentaires augmentent «à un rythme rapide». Le prix du panier d’épicerie s’est accru de 6,5% en janvier, alors que la hausse était de 5,7% en décembre. Il s’agit de la hausse la plus importante depuis mai 2009. 

• À lire aussi: Jusqu'à 6% de hausse: préparez-vous à payer plus pour votre lait d’ici

Les prix du bœuf, du poulet et du poisson ont augmenté plus rapidement en janvier qu’en décembre. Parmi les autres aliments dont les prix ont augmenté en un an, on compte la margarine (16,5%), les fruits frais (8,2%) et les produits de boulangerie (7,4%), de même que les condiments, les épices et les vinaigres (12,1%).

AFP

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et les conditions de croissance défavorables expliquent ces hausses de prix, dit l’agence fédérale.

Le logement  

Se loger coûte aussi plus cher, avec une augmentation de 6,2% en un an. C’est d’ailleurs la hausse la plus marquée depuis février 1990, note Statistique Canada.

• À lire aussi: Le calcul de l’augmentation des loyers en 2022 est sorti: voici à quoi vous attendre

D’une part, les locataires ont encaissé une augmentation des loyers de 3,2% par rapport à janvier 2021, alors que les prix des logements neufs ont aussi connu une croissance. 

— Avec l’Agence QMI