L’UdeM reçoit un don «historique» de 40 M$ de Québecor et de la Fondation Chopin-Péladeau | 24 heures
/bref

L’UdeM reçoit un don «historique» de 40 M$ de Québecor et de la Fondation Chopin-Péladeau

Image principale de l'article L’UdeM reçoit un don «historique» de 40 M$
Photo d'archives, Agence QMI

L’Université de Montréal annonce un «nouveau chapitre de son histoire philanthropique» après avoir reçu un don de 40 millions $ de Québecor et de la Fondation Chopin-Péladeau.

«C’est un grand jour de fête qui s’inscrit dans le grand livre d’histoire de l’UdeM. Avec le don sans précédent annoncé aujourd’hui, nous posons ensemble une pierre sur laquelle l’UdeM bâtira une culture entrepreneuriale engagée et responsable pour le Québec de demain», a déclaré Daniel Jutras, recteur de l’Université de Montréal, mercredi.

Il espère que d’autres philanthropes emboîteront le pas et contribueront à leur tour au rayonnement du domaine universitaire, ajoutant vouloir ouvrir une nouvelle porte. Il s’agit, selon ses dires, du plus grand don offert à une université francophone au pays.

«On a environ 14 000 dons par année de nos diplômés. Le don moyen est de quelques centaines de dollars», a mis en perspective M. Jutras. Le dernier grand don reçu par l’UdeM était d’un montant de 12 millions $. «40 millions $, c’est non seulement sans précédent, c’est un ordre de grandeur qui nous sort de nos habitudes», a-t-il ajouté, se réjouissant du geste.

La moitié de la somme permettra la création du programme «Millénium Québecor», dédié à la formation de la relève entrepreneuriale. Celui-ci pourrait être offert dès le printemps.

«En participant à la création d’un lieu de connexion et d’un nouveau programme en entrepreneuriat, nous nous assurons de mettre tout en œuvre pour soutenir et propulser les jeunes de la relève», a soutenu Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, qui a indiqué vouloir honorer la mémoire de son père grâce à ce don.

L’autre partie du don servira à la construction d’un futur pavillon à la fine pointe de la technologie, nommé en l’honneur de Pierre Péladeau, le fondateur de Québecor. Le bâtiment, qui devrait voir le jour dans un horizon de cinq ans, accueillera le programme Millénium Québecor ainsi que le futur Centre d’innovation de l’UdeM.

«Aujourd’hui, l’éducation est un droit», a souligné M. Péladeau, en rappelant qu’il n’en a pas toujours été ainsi. «Ce sont des hommes comme [mon père], et de nombreux autres de son époque, qui nous ont donné les moyens collectifs de nous affirmer et de prendre le contrôle de notre destinée.»

Il a également indiqué que l’un des enseignements les plus importants que son père lui a légués est de contribuer à la société pour «savoir redonner ce que nous avons reçu».