Crise du logement: Québec solidaire dépose un projet de loi pour abolir la clause F | 24 heures
/bref

Crise du logement: Québec solidaire dépose un projet de loi pour abolir la clause F

Image principale de l'article Un projet de loi pour abolir la clause F
Photo d'archives

Québec solidaire a déposé ce matin à l'Assemblée nationale un projet de loi pour abolir la fameuse clause F du bail, critiquée depluis plusieurs semaines, qui permet actuellement aux propriétaires d’immeubles de moins de cinq ans de hausser sans plafond le loyer de leurs locataires.

• À lire aussi: Sur le point de signer votre prochain bail? Voici un guide pratique pour faire respecter vos droits

• À lire aussi: François Legault a tort: rien n’empêche votre propriétaire d’augmenter votre loyer comme bon lui semble

«Il est urgent de freiner la multiplication des hausses de loyers sauvages, mais totalement légales que subissent des locataires de logements neufs, a déclaré par voie de communiqué le responsable en matière de logement pour le parti, Andrés Fontecilla. Il y a une brèche dans la loi et c’est la responsabilité de la ministre Laforest de corriger cette injustice.»

Plusieurs histoires dévoilées par le 24 heures, comme celles d’une locataire de Sainte-Marthe-sur-le-Lac qui a reçu un avis d'augmentation de 725$ par mois et d’une locataire de Beauharnois qui devra payer 327$ de plus si elle veut rester dans son appartement, ont choqué les députés provinciaux.

• À lire aussi: Le gouvernement révisera la clause F du bail pour éviter les augmentations de loyer abusives

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec, Andrée Laforest a affirmé il y a deux semaines au Salon Bleu que son ministère travaillait à réviser cette clause le «plus rapidement possible».

À VOIR AUSSI   

s

Sur le même sujet