Le métro de Kiev conçu pour protéger des bombardements | 24 heures
/panorama

Le métro de Kiev conçu pour protéger des bombardements

Image principale de l'article Métro de Kiev: conçu pour protéger des attaques
AFP

Le métro de la capitale ukrainienne, Kiev, a été conçu pour servir de bunker en cas de bombardements, et c’est pourquoi les Ukrainiens se sont réfugiés en masse dans certaines stations depuis le début des attaques russes.

Le métro, mis en service à partir des années 1960, a été construit dans le contexte de la Guerre froide, alors que l’Ukraine faisait encore partie de l’Union soviétique.

AFP

La grande majorité des stations ont donc été creusées profondément dans les entrailles de la ville pour servir d’abris et protéger la population en cas d’attaques. 

AFP

La station de métro Arsenalna se situe d’ailleurs à 105,5 mètres de profondeur, ce qui en fait l’une des stations les plus profondes du monde. En comparaison, le métro de Montréal a une profondeur moyenne d’environ 20 mètres.

AFP

47 des 52 stations ont été désignées par la Ville comme pouvant servir d’abris. Alors que plusieurs villes ukrainiennes sont bombardées, les résidents de Kiev s’y sont donc réfugiés. 

À Kharkiv, la deuxième plus grande ville de l'Ukraine, les gens ont aussi pris d'assaut le métro pour se protéger. La journaliste de CNN, Clarissa Ward, montre à quel point la situation est bouleversante.

Et si ça arrivait à Montréal  

La STM a confirmé que le métro montréalais n’a jamais été utilisé comme refuge lors d’événements majeurs. Il n’a pas été conçu pour «servir d’abri lors d’une catastrophe», a-t-on aussi indiqué.