71 enfants tués depuis le début de la guerre en Ukraine, les Russes arrivent à Kyïv | 24 heures
/bref

71 enfants tués depuis le début de la guerre en Ukraine, les Russes arrivent à Kyïv

Des Ukraines qui tentent de fuir la ville d'Odessa.
AFP

Des Ukraines qui tentent de fuir la ville d'Odessa.

Au moins 71 enfants ont été tués en Ukraine depuis le début de l’offensive menée par l'armée russe qui se trouvait jeudi aux portes de la capitale Kyïv. Voici les derniers développements de l'invasion russe en Ukraine.

• À lire aussi: Un médecin québécois à la frontière ukrainienne pour soigner et aider les réfugiés

• À lire aussi: Les Québécois ouvrent leurs bras aux réfugiés ukrainiens

71 enfants tués

«Du début de l’invasion russe au 10 mars inclus, 71 enfants ont été tués et plus de 100 blessés», a déclaré Liudmyla Denisova, chargée des droits humains auprès du Parlement ukrainien sur Telegram.

Le bombardement mercredi d’un établissement médical abritant à la fois un hôpital pour enfants et une maternité à Marioupol (sud-est de l’Ukraine) a fait trois morts, dont une fillette, selon la mairie de cette ville portuaire prise en étau entre l’armée russe et les forces séparatistes prorusses du Donbass ukrainien.

AFP

La veille, un bilan de même source faisait état de 17 adultes blessés.

A Malyn, dans la région de Jytomyr, cinq personnes dont trois très jeunes enfants ont péri quand sept maisons ont été détruites par des frappes aériennes, a par ailleurs déploré Mme Denisova, qui a cité une série d’exemples de récentes frappes dans lesquelles des mineurs ont perdu la vie.

La nuit dernière, deux femmes et deux enfants ont été tués lorsqu’un obus a touché leur maison à Slobojanske, un village de la région d’Izioum, dans l’est, a-t-elle ainsi encore dit, soulignant qu’une fillette de cinq ans avait survécu.

A Irpin, non loin de la capitale Kiev, a-t-elle poursuivi, une petite fille de dix ans a été grièvement blessée et est actuellement entre la vie et la mort à l’hôpital.

• À lire aussi: Qui sont les néonazis ukrainiens dont parle Vladimir Poutine?

Des tanks russes arrivent à Kyïv

Des tanks russes sont arrivés jeudi aux portes de la capitale ukrainienne KyÏv, qu’ils menacent d’encercler après être déjà parvenus dans ses faubourgs au nord et à l’ouest.

Une équipe de l’AFP a vue des colonnes de fumée s’échapper du village de Skybyn, à quelques centaines de mètres du dernier barrage des forces ukrainiennes avant l’entrée de KyÏv au nord-est.

AFP

Des soldats ukrainiens ont raconté à l’AFP avoir intensément combattu dans la nuit pour y garder le contrôle de la dernière portion d’autoroute avant la capitale, sa principale entrée au nord-est.

«Des opérations militaires sont en cours à Skybyn», a indiqué à l’AFP un soldat prénommé Sergiy, affirmant qu’une colonne de chars russes avait été partiellement détruite.

Jeudi en fin de matinée, une pluie de missiles russes Grad s’est abattue sur le village désert de Velyka Dymerka, à environ cinq km des limites de KyÏv, dont certains ont atterri à une vingtaine de mètres d’une équipe de l’AFP.

Un véhicule détruit par des frappes russes près de Kyïv.

AFP

Un véhicule détruit par des frappes russes près de Kyïv.

Les missiles ont frappé plusieurs maisons du village, dont les troupes russes se rapprochaient ces derniers jours et où les forces ukrainiennes n’avaient plus qu’une présence minimale.

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine le 24 février, les forces russes ont avancé sur plusieurs front autour de KyÏv, laissant craindre aux Ukrainiens un encerclement plus ou moins rapide de leur capitale.