Malgré la situation difficile en pandémie, ces musiciens ont su tirer leur épingle du jeu | 24 heures
/panorama

Malgré la situation difficile en pandémie, ces musiciens ont su tirer leur épingle du jeu

Contre vents et marées, quelques auteurs-compositeurs-interprètes ont fait plus que de se sortir la tête de l’eau durant les deux dernières années. Il existe, même au sein de la scène plus émergente et underground, de belles success stories de pandémie. En voici quatre. 

• À lire aussi: La pandémie a mis à mal les musiciens québécois

• À lire aussi: Que feraient-ils s'ils étaient ministre de la Culture?

CRi brille à l’international  

Pendant que les salles et les festivals du Québec annulaient leur programmation, Christophe Dubé alias CRi a pu renflouer ses coffres en donnant des concerts à l’extérieur du pays. À Londres, entre autres, devant une salle comble, un public de 7000 personnes debout. Quelque chose d’impensable chez nous. 

«Je pense, d’une manière globale, que je m’en suis bien sorti. T’sais, je veux pas être plate, mais je pense que ce qui m’a sauvé, c’est justement le fait que je sois signé sous une maison de disques hors du Québec. J’ai eu la chance de pouvoir me produire à l’extérieur de la province!» 

Ils font de la musique pour un podcast 

Louis-Étienne Santais crée des pièces de piano néo-classique en solo en plus de faire partie des projets Ghostly Kisses et Fjord. Pendant la pandémie, il a ouvert ses horizons en répondant à des commandes. Il est devenu, presque par hasard, compositeur de musique au service des autres. 

photo courtoisie Louis Fernandez

«J’ai fait de la musique non pas de film, mais de la musique pour un podcast. On a fait ça Margaux Sauvé et moi, au sein de Ghostly Kisses. C’est pour un podcast de fiction, de science fiction même. C’est sorti, ça s’appelle Red Frontier et c’est produit par Gimlet.» 

Miro se hisse sur le toit du Stade olympique  

Miro a réussi tout un coup d’éclat en août 2020 en se produisant un concert filmé en direct (par des drônes!) sur le toit du Stade Olympique à Montréal. Une captation qui avait alors été retransmise sur les pages Facebook et Instagram de trois pays différents. 

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

 

«En termes d’exposure, je suis devenu le gars qui a fait un show sur le top du stade, raconte-t-il en riant. Des fois, les gens ne me connaissent pas par mon nom, mais ils me reconnaissent à cause de ça. [...] C’est sûr que ça a eu une énorme influence sur le fait que j’ai été nommé à l’ADISQ dans la catégorie révélation de l’année cet automne-là!» 

Laurence Nerbonne entre dans les ligues majeures  

En plus d’avoir fait paraître un album intitulé OMG en février 2021, l'auteure-compositrice-interprète et productrice Laurence Nerbonne a été sélectionnée pour créer la chanson-thème de Star Académie 2022, hymne qu’elle a coécrit avec son agente Marie-Élaine Thibault. Elles sont d’ailleurs les premières femmes dans l’histoire de la franchise québécoise à avoir eu cette opportunité. 

«Je suis super fière de ça, vu que c’est une grosse émission d’ici. [...] J’ai beaucoup travaillé pour développer ce côté pop catchy, c’est vraiment ça que j’aime! J’aime cette pop-là mainstream même si j’essaie toujours de la garder de bon goût, pertinente. On verra ce que ça aura comme retombées, c’est à suivre!»

À VOIR AUSSI 

s