7 choses à savoir sur l’alopécie, la maladie dont est atteinte Jada Pinkett Smith | 24 heures
/bref

7 choses à savoir sur l’alopécie, la maladie dont est atteinte Jada Pinkett Smith

Image principale de l'article 7 choses à savoir sur l’alopécie
AFP

La blague de Chris Rock à l’endroit de l’actrice Jada Pinkett Smith concernant le fait qu'elle n'a pas de cheveux a fait largement réagir, lors de la cérémonie des Oscars de dimanche. Le sujet est sensible pour l'artiste, puisqu'elle fait de l'alopécie. Qu’est-ce que c'est? Voici sept choses à savoir sur cette maladie auto-immune. 

• À lire aussi: Une mannequin a savouré le moment où Will Smith a giflé Chris Rock

• À lire aussi: Will Smith pète sa coche, frappe Chris Rock et crée le plus gros malaise de l'histoire des Oscars

D'abord, petite mise en contexte entourant la tête dégarnie de Jada Pinkett Smith. En 2018, elle s'est ouverte publiquement sur le fait qu'elle est atteinte d'alopécie, dans son balado Red Table Talk. À l'été 2021, Pinkett Smith a finalement décidé de se raser complètement, plutôt que de voir ses cheveux tomber au fil du temps. 

1. Qu'est-ce que l'alopécie?  

L'alopécie se manifeste principalement par la perte de cheveux et de poils chez une personne. En gros, ce qui se passe, c'est que le corps rejette les poils, parce que les cellules du système immunitaire entourent et attaquent les follicules pileux, où sont «fabriqués» les cheveux. L’attaque cause alors la perte du poil.

Ce n'est donc pas lié à un cancer ni à un traitement contre le cancer. La chimiothérapie fait tomber les cheveux de plusieurs personnes, mais ça n'a pas de lien avec cette condition. 

2. Quand survient l’alopécie?  

Cette chute des cheveux et des poils — qui n’est pas contagieuse, faut-il le préciser! – peut survenir à n’importe quel âge, tant à l’enfance qu’à l’adolescence et à l’âge adulte. 

Elle peut notamment apparaitre à la suite d’un accouchement ou lors d’un moment de stress intense, tant au niveau physique que psychologique.

Bien que l’alopécie soit plus fréquente chez l’homme, les femmes ne sont pas épargnées. 

3. Il y a 7 types d’alopécie  

Selon l’Association canadienne de dermatologie (ASD), il y aurait au moins sept différents types de la maladie auto-immune.

Parmi celles-ci, on compte la calvitie masculine et féminine, ou encore la pelade, dont l’humoriste québécois Charles Pellerin est atteint.

Il y a aussi l’alopécie universalis, la forme rare et la plus intense de la pelade, qui se caractérise par la perte totale des cheveux et des poils du corps. Cette dernière ne touche que 1% des personnes atteintes de pelade. 

4. L'alopécie peut avoir un impact sur la santé mentale  

Oui, le côté esthétique en prend un coup, surtout lorsque vous êtes reconnu pour votre longue barbe bien fournie ou votre longue chevelure.

N’empêche que l'état mental des personnes atteintes d’alopécie peut en prendre un bon coup. Elle peut, entre autres, entrainer une baisse de l’estime de soi, de la dépression et l’isolement social, rapporte l’ASD.

5. L’alopécie peut courir dans une famille  

Selon l’American Academy of Dermatology Association (AAD), si un parent ou un proche parent a ou a été atteint d’alopécie, l’enfant court un plus grand risque de développer cette maladie. 

6. Il n’y a pas de remède reconnu contre l'alopécie  

Il n’existe pas encore à ce jour de remède pour guérir l’alopécie. Oui, une panoplie de traitements sont disponibles, mais il n’y a aucune garantie qu’ils fonctionnent. 

Toutefois, comme le précise l’AAD, les cheveux et les poils du corps peuvent repousser en temps et lieu sans traitement. 

7. L'alopécie est plus fréquente chez les personnes de couleur     

Une étude publiée en 2019 par l'AAD révèle que les personnes noires seraient plus enclines à être atteintes d’alopécie. 

Selon les chercheurs, ce serait en raison d’une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux.

- Avec les informations de The Independant

À VOIR AUSSI  

s