Pourquoi certaines personnes n’attrapent jamais la COVID-19? | 24 heures
/bref

Pourquoi certaines personnes n’attrapent jamais la COVID-19?

Alors que les cas de COVID-19 explosent au Québec, certaines personnes obtiennent un résultat positif au virus pour la deuxième ou la troisième fois. À l’inverse, certaines personnes réussissent toujours à échapper au virus, même si elles sont en contact avec des cas positifs. Comment est-ce possible? Un groupe de chercheurs tente de répondre à la question.

• À lire aussi: Y a-t-il vraiment plus de cas de COVID-19 chez les triples vaccinés?

Une des hypothèses est qu’un facteur génétique pourrait être en cause, affirme le Dr Donald Vinh, médecin infectiologue au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Il fait partie d’un groupe de chercheurs issus de plusieurs pays qui tentent de comprendre pourquoi certaines personnes résistent à la COVID-19. 

«Quand on est exposés au virus, le virus s’attache à nos cellules. C’est la partie infection. Après ça, ce qui arrive, c’est qu’on peut tomber malade, on peut développer des symptômes», explique le Dr Vinh, en entrevue à QUB radio.      

  • Écoutez l'entrevue du Dr Vinh à QUB Radio:    

«On essaie de répondre à une question un peu plus en amont, c’est-à-dire pourquoi il y a des personnes qui semblent être exposées, mais qui ne sont pas du tout infectées. Ils ont fait des tests, soit PCR ou test rapide, et ils sont négatifs. On fait des tests d’anticorps qui sont négatifs, mais ils étaient clairement exposés.»

• À lire aussi: Verrons-nous des nouveaux variants de la COVID-19 apparaître jusqu’à la fin des temps?

Participants recherchés

Si plusieurs études ont été effectuées avec des gens atteints de la COVID-19, on sait encore peu de choses sur ceux qui semblent résister au virus.

«On veut essayer de déterminer s’il y a un facteur génétique. La raison pour laquelle on veut faire ça, c’est que ça peut nous guider en termes de molécules humaines importantes pour essayer de résister à l’infection, ce qui pourrait donner un ajout important dans notre combat contre la pandémie», indique-t-il. 

L’équipe de chercheurs derrière l’étude est d’ailleurs à la recherche de participants qui ont toujours reçu un résultat négatif à un test de dépistage à la COVID-19, même après avoir été en contact avec un proche infecté ou malade. Les personnes intéressées peuvent contacter les chercheurs au muhc.covidbb@muhc.mcgill.ca.

• À lire aussi: Nez et bouche: voici comment vous devriez maintenant utiliser vos tests rapides

Photo Chantal Poirier

Pas juste un rhume

Le Dr Vinh rappelle finalement que la COVID-19 comporte toujours beaucoup d’inconnus et qu’il ne faut surtout pas la prendre à la légère. 

«Ce n’est pas juste un rhume! Il n’y a pas un rhume qui peut vous donner des caillots, des embolies pulmonaires, des AVC. On parle d’un virus qui malheureusement est très sinistre et est capable de causer toutes sortes de choses qu’on essaie de comprendre. Ce n’est pas le moment de prendre des chances», a-t-il insisté. 

À VOIR AUSSI

s