Emballages de chocolats de Pâques: au bac ou à la poubelle? | 24 heures
/environment

Emballages de chocolats de Pâques: au bac ou à la poubelle?

Image principale de l'article Emballages de chocolats: au bac ou à la poubelle?
AFP

Vous trouvez que les chocolats de Pâques sont souvent suremballés? Vous avez raison! D’où l’importance de choisir des produits vendus dans des emballages recyclables. Voici ce qu’il faut savoir pour faire le meilleur choix.

• À lire aussi: Le Québec incapable d’atteindre ses objectifs de réduction de déchets

Bonne nouvelle, le carton est recyclable et recyclé ici, au Québec. 

Privilégiez donc des emballages de carton, comme des boîtes. Parfois, il y a une fenêtre de plastique à travers laquelle on admire le petit lapin de chocolat dans toute sa splendeur. Dans ce cas, retirez-la, ainsi que la partie de plastique transparent sur laquelle est placé le chocolat, puis jetez-les. Il n’y a pas de débouché pour ce type de plastique. Inutile de le mettre dans votre bac, il va dans votre poubelle. 

La fenêtre de plastique doit être jetée à la poubelle, tandis que la boîte de carton va au bac de recyclage.

Capture d'écran

La fenêtre de plastique doit être jetée à la poubelle, tandis que la boîte de carton va au bac de recyclage.

Vous pouvez aussi opter pour des produits emballés dans du papier d’aluminium. Cette matière est acceptée: elle est recyclable et recyclée ici. 

Les chocolats emballés dans de l'aluminium sont une bonne option, puisque cette matière est recyclable.

ksena32 - stock.adobe.com

Les chocolats emballés dans de l'aluminium sont une bonne option, puisque cette matière est recyclable.

Évitez d’acheter des chocolats emballés de plastique souple qui ne s’étire pas. Ça va directement dans votre poubelle. 

Les emballages de plastique souple qui ne s'étirent pas ne sont pas recyclables.

napa74 - stock.adobe.com

Les emballages de plastique souple qui ne s'étirent pas ne sont pas recyclables.

Privilégier un emballage vraiment recyclable au détriment de celui qui est destiné à l’enfouissement permet de réduire son impact notre l’environnement. Car, c’est bien connu, le recyclage, ça débute à l’achat.

Acheter local    

Mais, saviez-vous qu’en ce qui a trait à l’empreinte carbone, l’emballage représente à peine 10%, en moyenne, dans le couple emballage-produit? Le transport est l’une des composantes des 90% restants. Une bonne façon de réduire son impact environnemental, c’est donc d’acheter localement. Oui, on sait bien que le Québec ne produit pas de cacao, mais vous pouvez assurément choisir du chocolat fait ici. Et on en fait d’excellents. 

C’est le pouvoir que nous avons en tant que consommateurs. 


Tricentris est un centre de tri qui dessert 234 municipalités du Québec. Grâce à ses articles informatifs, cette coop nous aide à orienter nos choix de consommation en fonction de ce qui est recyclable et à réduire ainsi notre impact sur l'environnement.

Sur le même sujet